Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 18:25

 

 

Plante médicinale : Le cynorrhodon, le fruit du froid

 

 

Le cynorrhodon, le pseudo-fruit de l’églantier du genre Rosa canina, a été introduit dans la thérapeutique européenne à la fin du Moyen-âge, grâce aux croisés revenant du Moyen-orient qui en avaient découvert les propriétés dans les traités de médecine arabes. La baie de l’églantier étant un des seuls fruits, qui, sous nos latitudes était disponible tout l’hiver, c’est donc tout naturellement que le Cynorrhodon s’est imposé chez nous pour ses propriétés astringentes, diurétiques et antiscorbutiques.


Action anti-diarrhéique

La propriété anti-diarrhéique de la baie de cynorrhodon est principalement due aux tanins qui s’associent aux glycoprotéines. Cette association fait perdre à la salive son pouvoir lubrifiant et absorbe également l'excès de mucus intestinal, ce qui contribue ainsi à diminuer la fréquence des selles. Ce qui est précieux lors d’affections intestinales fréquentes en hivers telle que la gastro-entérite.

 

 

Teneur exceptionnelle en vitamine C

Selon les espèces, la teneur en vitamine C du cynorrhodon peut aller de 500 à 5 000 mg pour 100 g de fruit, ce qui représente un taux dix à cent fois supérieur à celui d’un agrume. Et chose remarquable, la vitamine C du cynorrhodon reste stable à la chaleur.

 

François Couplan, spécialiste des plantes sauvages, raconte à ce sujet, cette anecdote: « Durant la seconde guerre mondiale, en grande Bretagne, on distribua régulièrement à la population du sirop de cynorrhodon à fin d’éviter les carences en vitamine C dues à la pénurie d’agrumes. Des directives avaient été données pour préparer du sirop avec peu de cuisson afin de préserver le maximum de vitamine. Mais des élèves d’un lycée décidèrent avec leur professeur de préparer du sirop avec une longue cuisson, puis d’en analyser la teneur en vitamine C. Elle se trouva être équivalente à celle du sirop officiel ». En hiver, la vitamine C joue un rôle primordial dans le soutien du système de défense de l'organisme.

 

 

Fruit cardio-protecteur

 

Là aussi, plusieurs constituants du cynorrhodon sont impliqués. Le beta-carotène neutralise l'oxygène et inactive les radicaux libres. Le cynorrhodon est également riche en tocophérol, dont il a été montré qu'une seule molécule était capable de protéger 20 000 molécules d'acides gras insaturés indispensables au bon fonctionnement du système cardio-vasculaire et consommés en grande quantité par le corps pour maintenir la chaleur de l’organisme lors des baisses de températures.

 

 

Repost 0
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 11:52

 

Plantes médicinales : l'oignon

 

 

 

Encore trop souvent utilisé comme un condiment, l’oignon gagne à être cultivé en rangs longs mais pas trop serrés.

 

Ensuite, pendant tout l’hiver, vous profiterez des richesses de ce remarquable légume de longue vie.

 

Antalgique, antibiotique,

anti-infectieux, antiseptique, antispasmodique


  • Sa richesse en vitamines (B1, B2, B3, B5, B6, B9, C, E, provitamine A) ainsi qu’en minéraux et oligo-éléments (bore, calcium, chlore, chrome, cobalt, cuivre, fer, fluor, iode, magnésium, manganèse, nickel, phosphore, potassium, sélénium, sodium, soufre, zinc) lui confère des propriétés antioxydantes (surtout pour les oignons d’hiver) et une capacité d’augmenter les défenses de l’organisme.

  • Plus qu’un condiment, c’est un véritable légume de santé et de longévité qui facilite l’élimination des toxines et reste très peu calorique (40 calories pour 100 g).

  • Attention cependant, l’oignon peut être irritant pour les personnes souffrant de brûlures d’estomac ou qui ont l’intestin sensible.
  •  

     

  • Oignon et cancer

    Des études épidémiologiques établissent que la consommation d’oignon a une incidence sur certains cancers. Ainsi, les personnes consommant une à sept portions d’oignons par semaine ont deux fois moins de risques de développer un cancer du côlon. Des études en laboratoire ont montré que certains flavonoïdes de l’oignon inhibent la croissance des tumeurs cancéreuses.

     

  •   
  • Le tour de main de l’herboriste
  •  

     

  •  

  • Boisson contre les rhumatismes
    3 oignons, 1 l d’eau. 

  • Sans les éplucher, coupez les oignons en fines tranches. 
  • Mettez dans l’eau froide et amenez à ébullition. Laissez frémir 15 minutes. Filtrez.
  • En période de crise, buvez 1 verre le matin à jeun et 1 verre le soir au coucher.

 

Sirop anti-toux

 
2 gros oignons, 100 g de sucre brut de canne.

  1. Épluchez les oignons. Coupez-les en tranches fines.
  2. Dans une assiette creuse, alternez tranches d’oignon et sucre. Au bout de quelques heures se forme un sirop.
  3. Prenez 1 c. à dessert de ce sirop lors des quintes de toux.

 

Lotion pour cheveux


2 poignées de pelures d’oignon, 1 demi-litre d’eau.

  1. Versez les pelures dans l’eau froide. Amenez à ébullition. Laissez frémir doucement pendant 15 minutes.
  2. Laissez refroidir. Filtrez.
  3. Utilisez comme dernière eau de rinçage sur vos cheveux préalablement lavés. Utilisée régulièrement, cette décoction donne de beaux reflets acajou.

 

Repost 0
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 09:46

 

 

 

Echapper à la gastro-entérite ou à la grippe ?

 

Possible ! Zinc, thym, miel, yaourt, vitamines…

 

Voici comment booster vite et efficacement votre immunité.

 


Miser sur le zinc

"Un des plus importants oligo éléments pour le système immunitaire, c’est le zinc", explique le Dr Chevallier, médecin nutritionniste. "Le cuivre, or, argent que l’on trouve sous forme de médicament est surtout utile lorsque l’on manque d’énergie après une infection."
En pratique : "L’aliment le plus riche en zinc est l’huître, mais ce n’est pas un produit de consommation courante en dehors des périodes de fêtes. En revanche, les fromages comme le Comté ou le Beaufort constituent de bonnes sources. De petites portions suffisent à couvrir les besoins", précise le médecin.

 

Du thym deux fois par jour !

"L’extrait d’échinacée est intéressant, le ginseng sibérien aussi pour renforcer les défenses immunitaires selon l’usage traditionnel, mais, le plus simple et efficace reste le thym.

Cette aromate de grand-mère n’est pas un anti infectieux, plutôt un fortifiant. Il tonifie l’organisme qui fait mieux face", explique le Dr Chevallier, médecin nutritionniste.
 

 

En pratique : Faites provision de thym, et concoctez-vous des tisanes. Une cuillère à café de thym par tasse d’eau bouillante, deux fois par jour, et vous voilà prêt(e) à affronter la fin de l’hiver et ses virus.

 

Des yaourts au quotidien !

La flore intestinale est composée de millions de bactéries qui nous débarrassent des microbes. Les probiotiques sont censés préserver, voire améliorer la qualité de cette flore. "Il n’y a pas encore de vrai consensus scientifique sur leur intérêt pour renforcer les défenses immunitaires et il y a différentes sortes de probiotiques. Mais, mieux vaut avoir une flore intestinale en bon état", explique le Dr Chevallier, médecin nutrtitionniste.
 

 

En pratique : "Il suffit de manger des yaourts et suffisamment de fibres végétales. Celles-ci sont des prébiotiques, c’est-à-dire qu’elles nourrissent les bactéries protectrices.  

 

Consommez par exemple des pommes et des poires avec la peau. Ce qui implique de les acheter bio afin d’éviter les pesticides accumulés dans cette partie du fruit."

 

Eviter les plats préparés !

"Dans nos sociétés où règne la malbouffe, nous avons trop tendance à consommer des aliments trop transformés qui ont perdu une partie de leurs vitamines et minéraux et ont moins d’intérêt sur le plan nutritionnel", explique le Dr Chevallier, médecin nutritionniste. Résultat, nos défenses immunitaires en prennent un coup. Par ailleurs, mieux vaut surveiller son poids. "Les personnes obèses voient leurs défenses baisser car la clairance bactérienne est, chez eux, diminuée. En clair : leur système immunitaire perd de sa capacité à détruire les microbes."
 

 

En pratique : Mangez plus de fruits et de légumes, faites-vous des soupes et préférez les produits bruts ou semi bruts (carottes déjà épluchées par exemple).

Vitamines : des kiwis, des agrumes, du chou

"La vitamine C est essentielle pour le système immunitaire", note le Dr Chevallier, médecin nutitionniste. "Mais mieux vaut aller la chercher dans les fruits et les légumes que de la prendre sous forme de comprimés. On bénéficie de synergies intéressantes entre tous les micronutriments compris dans l’aliment. La vitamine est mieux assimilée et utilisée par l’organisme. Les fruits et légumes dans les tons rouges (poivron, potiron) sont aussi riches en bêta-carotène naturel et polyphénols." Ces micronutriments sont également bénéfiques aux défenses immunitaires.
 

 

En pratique : Mangez des kiwis, des agrumes, du chou et des poivrons, et des tomates séchées riches en vitamines et lycopène.

Comme anti-infectieux : du miel, de la propolis

A moins que vous soyez prêt à consommer 6 gousses d’ail fraîches par jour (gousse dont l’effet reste incertain), misez sur d’autres produits traditionnels eux aussi protecteurs. "Le shitake est un champignon asiatique (ndlr champignon noir) très riche en zinc et en polysaccharides qui stimulent le système immunitaire", note le Dr Chevallier, médecin nutritionniste. "Plus facile à se procurer, la propolis et le miel sont aussi intéressants." La preuve c’est qu’au CHU de Limoges, on utilise même ce dernier en pansement pour les plaies infectées difficiles à traiter.
 

 

En pratique : "Une bonne tartine avec du miel le matin, c’est mieux que certains pétales de céréales fabriquées de façon industrielle."

Se coucher tôt pour vaincre les microbes

"L’hiver induit chez l’être humain une chronovulnérabilité. Autrement dit, nous sommes moins costauds, plus sensibles aux microbes. On observe notamment une baisse des globules blancs en période hivernale", explique le Dr Chevallier, médecin nutritionniste. "

 

Autrefois, les gens passaient ces mois froids au coin du feu, et travaillaient moins.

Ce rythme était en harmonie avec nos rythmes biologiques."
 

 

En pratique : Impossible d’hiberner 3 mois sous la couette... Mais qu’à cela ne tienne ! "Il faut juste se coucher plus tôt, profiter des week-ends pour se reposer et pourquoi pas, mieux équilibrer ses vacances entre l’été et l’hiver."

Du sport, mais pas trop !

L’exercice physique augmenterait la circulation des cellules du système immunitaire dans l’organisme et donc renforcerait nos défenses. Toutefois, la pratique intensive au contraire les fragilise. Ainsi des études ont montré que les marathoniens sont plus sensibles aux infections respiratoires dans les heures voire les jours qui suivent une épreuve. "Par ailleurs les conditions comme le froid et l’humidité favorisent la propagation des microbes, le brouillard par exemple est un bon vecteur de micro organismes", note le Dr Chevallier, médecin nutritionniste.
 

 

En pratique : Quelques mouvements de gym le matin, c’est bien, mais évitez les joggings en forêt sous la neige !

Faire de la relaxation

Le stress fait baisser les défenses immunitaires. En 2004, deux psychologues américains ont passé en revue 300 études menées sur les relations entre stress et immunité. Le résultat, paru dans le Bulletin de l’association américaine de psychologie montrait que le stress, aigu ou chronique affectait les défenses de l’organisme.
 

 

En pratique : Vous pouvez inscrire yoga et relaxation au programme de vos activités hivernales, mais surtout comme le conseille le Dr Chevallier, médecin nutritionniste "s’écouter plus et vivre plus en accord avec son propre rythme".

 

 

 

 

 


Voilà des conseils simples, de bon sens en consommant local !!!


Donc : Conclusion :  

Faites des réserves de thym, de miel, travaillez moins, contemplez, marchez et respirez le bon air du Vallespir, et mangez des fruits de saison et du chou, bios, cela va de soi !

Catherine


Repost 0
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 19:12

 

Je profite de son offre de novembre pour vous présenter

cette jeune femme aux mains en or !

Un régal !

 

Si vous voulez vous faire un beau cadeau, Mesdames et Messieurs aussi ! 

 

ou à mettre sans hésiter, sur la liste au Père Noël !!!

 

Catherine Mourier,

créatrice de ce blog et heureuse de "faire un peu de pub" à celles et ceux qui , dans leur métier, sont authentiques, respecte l'homme et son environnement...

 

Chère cliente, cher client,
 
A l'occasion de cette automne, j'ai le plaisir de vous annoncer deux nouveautés de la gamme régénérante :
 
- la Crème Régénérante Contour des Yeux et
- la Crème Régénérante Cou et Décolleté
 
Je vous invite à les découvrir en cliquant sur le lien :

Je tiens à votre disposition des échantillons et une remise de 10 % vous sera accordée sur ces 2 nouveautés durant le mois de novembre.
 
Ces produits portent le nouveau label NaTrue à visée internationale et d'ici fin 2011 tous les cosmétiques Dr.Hauschka seront labellisés NaTrue.
Plus d'informations www.natrue-label.fr
 
Je vous souhaite un bel automne et au plaisir de vous revoir.
Cordialement.
Christine LOMBARDO
Bio-esthéticienne certifiée Dr.Hauschka

4 rue Saint Christophe
le mas blanc
66160 LE BOULOU
04 68 81 34 42
06 78 36 14 60
www.drhauschka.fr
www.bio66.com
Repost 0
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 10:57

 

 


  • Les pépins de courge sont connus pour leurs nombreuses propriétés que l’on retrouve dans l’huile qui en est extraite. L’huile ainsi obtenue a un léger goût de noisette et est riche en acide oléique (25 %) et linoléique-oméga 6 (45 à 50 %). Cela en fait un tonifiant cardiaque et nerveux.

 

  • L’huile de pépins de courge est caractérisée par sa richesse en acide linoléique, un acide gras essentiel, dans la régulation des processus inflammatoires, et par les stérols qui inhibent la croissance du tissu prostatique.

 

 

  • Elle possède par ailleurs d’importantes  propriétés vermifuges, cicatrisantes, apaisantes et régénérantes.

 

  • Elle favorise la fécondité, stimule et agit favorablement en ce qui concerne les problèmes d’impuissance ou de frigidité.

 

  • Également bénéfique pour tout le système digestif (c’est une huile très douce pour les estomacs fragiles), elle tient surtout sa réputation de ses bienfaits sur la prostate dont elle soulage efficacement les inflammations.

 

  • Elle évite la formation des aphtes


  • Elle est également efficace en prévention de la carie dentaire et de la décalcification car elle stimule l’ostéogenèse ou calcification osseuse et combat l’apparition des caries.

 

  • Vous pourrez l’utiliser en cuisine, seule ou en synergie avec d’autres huiles. Attention, il est préférable de ne pas la chauffer pour qu’elle donne son maximum.

 

 

 

 

 

Conclusion !


Par sa richesse en acide gras essentiel (acides oléique et linoléique), l’huile de pépins de courge permet de réguler la présence d’acides gras insaturés. L’huile de pépins de courge possède une action bénéfique sur le fonctionnement des reins, et des propriétés vermifuges.

Elle est connue pour avoir un effet apaisant et purifiant sur l’appareil digestif. Stimulante et tonifiante sur les systèmes nerveux et cardiovasculaire, souvent très utile pour les femmes enceintes ou allaitantes grâce a son effet reminéralisante, elle apporte une ressource complémentaire dû au dépenses énergétiques journalière.

 

 

En cosmétique


Elle est douce et pénètre facilement.

Elle est riche en vitamines, et elle a une couleur plutôt foncé voir brune.

On s’en sert notamment pour la confection de savon mais aussi en soin capillaire notamment sur cheveux secs, abimés et agit progressivement contre la chute !

 

 

 

Repost 0
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 08:51

 

 

dimanche  24  octobre  2010

après-midi

 

sur la côte rocheuse, au Racou  (près d’Argelès-sur-mer)

 

Rendez-vous : à 14 h., au parking du rond-point

situé à l’entrée du Racou.

 

Participation : 10 euros

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

mercredi  3  novembre  2010

en soirée

 

Conférence

suivie d’un buffet bio-végétarien

 

à 19 h., au restaurant « Saveurs nature »

7, rue Paul Massot, à Perpignan (quartier de la Gare)

 

Les élixirs floraux

Historique et élaboration des fleurs de Bach

 

Tarif de la soirée, repas compris : 15 euros

 

Réservation indispensable avant le lundi 1er novembre, au  04 68 52 07 81

 

Programme complet des conférences : 

 

http://fleurs-en-bach.kazeo.com:80/

 

 

 

 

 

 

 

 


  

 

 

 

 

 

Adhésion  à Assoc. BOTANICA

 

 

 L’adhésion à BOTANICA donne droit à une réduction de 25 % sur le prix des sorties botaniques.

 

Cotisation annuelle (1 an à partir de la date d’adhésion)

 

adhésion personnelle....................15 euros

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Attention :

Nombre de participants limité.

Il est important de s’inscrire en téléphonant au   

06 31 13 46 34.

 

En cas de mauvais temps, la sortie sera annulée.

 

 

 

 

           pour l’association BOTANICA,

Marc  LACHEVRE

Botaniste et producteur de plantes médicinales

 

 

 

 

 

 

 

 

Tous renseignements en téléphonant

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

06 31 13 46 34     

 

 

Association BOTANICA

Taillet   -   66400   CERET

 

e-mail: assoc.botanica@wanadoo.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 :


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 10:25





Sauge tricolore


 

Tonique, digestive, dépurative, et antiseptique

  • La sauge résout les désordres de la ménopause. Riche en œstrogènes (hormones féminines), elle soulage en agissant sur les glandes sudoripares, elle atténue la formation des bouffées de chaleur et suées nocturnes.
  • Elle aide à préparer l’accouchement. Mais pendant la grossesse, on se limitera à une utilisation culinaire. Elle est évidemment déconseillée aux femmes qui allaitent puisqu’elle est lactifuge (antilaiteuse).
  • La sauge est également un bon désinfectant. Elle soigne les rhumes (l’infusion de trois feuilles de sauge dans un verre de lait miellé a la réputation de stopper le rhume à ses débuts). Faire des gargarismes en cas de maux de gorges.
  • Elle facilite la digestion en augmentant la sécrétion de bile.
  • Très riche en antioxydants, la tonifiante sauge stimule aussi la mémoire.

    Le tour de main de l’herboriste

  • Lotion fortifiante pour les cheveux
  1. Faites macérer 100 g de feuilles de sauge séchées dans 1 l de vodka ou de rhum, pendant 10 jours.
  2. Massez le cuir chevelu avec cette lotion assainissante qui stimule la croissance des cheveux.

 

  • Bain de sauge
  1. Jetez 250 g de feuilles ou de tiges fleuries de sauge officinale ou sclarée dans deux litres d’eau bouillante.
  2. Laissez reprendre l’ébullition, couvrez et retirez du feu.
  3. Laissez infuser 15 minutes, filtrez et versez dans l’eau de votre bain.

    Tonifiant, soulageant les rhumatismes et traitant les problèmes de transpiration, le bain de sauge posséderait aussi quelques vertus coquines…

 

  • Antitranspirant

Quelques feuilles (fraîches ou sèches) posées dans les chaussures sont fort utiles pour les pieds souffrant de forte transpiration.

 

  • Lotion pour les peaux grasses

L’infusion (une grosse poignée pour 250 ml d’eau, à infuser un quart d’heure) assainit les peaux grasses.

 

  • Désinfectant

On peut brûler des feuilles sèches de sauge officinale, ou mieux de sauge blanche (Salvia apiana), encore plus parfumée, pour assainir l’atmosphère d’une pièce.



Côté cuisine : des plats plus digestes

Les jeunes feuilles de sauge fraîche seront utilisées, hachées sur les salades ou les légumes vapeur. On peut aussi en faire des beignets, ou les cristalliser au sucre. Quant à la sauge ananas (Salvia elegans), vous pouvez la parsemer sur tous les desserts de fruits.

Les feuilles sèches, à l’arôme plus marqué que les fraîches, s’utilisent dans les farces, les pâtes à pain. Elles aromatisent les huiles, les vinaigres ainsi que le vin. Ajoutez quelques feuilles dans tous les plats riches, car elle en facilite la digestion. Riche en vitamine K, la sauge sera utilisée parcimonieusement en cuisine par les personnes sous traitement anticoagulant.

 

Un article Plantes & Santé - Par Pierrette Nardo

 

 

Merci Framboise pour votre blog

http://aromathera.over-blog.com/


source inépuisable d'infos , de trucs, astuces et recettes sur les plantes dont "Focus sur la sauge" : http://aromathera.over-blog.com/article-focus-sur-la-sauge-38042349.html

 

 

Repost 0
11 août 2009 2 11 /08 /août /2009 10:22

Je viens de découvrir un article sur l'aubier de tilleul dans la revue "plantes et santé".

A savoir que c'est chez nous, au pied du Canigou, que l'on trouve les tilleuls dont l'aubier est le plus efficace !

"...Les tilleuls sauvages qui poussent au pied du Canigou et plus particulièrement dans la vallée du Vallespir bénéficient sans doute de la proximité de la station thermale d'Amélie-lesBains, réputée pour ses cures anti-rhumatismales. D'ailleurs, de nombreux médecins locaux le conseillent en complément de la cure... "Noémie Kant, Plantes et Santé, mars 2005.



Et déjà lire l'historique, trés intéressant !

....Esprit curieux et chercheur né, Mr Domenach, qui exerçait à Arles-sur-Tech, était atteint de gravelle et c’est en essayant de se guérir de cette douloureuse affection qu’il devait, en 1916, découvrir les remarquables propriétés de l’aubier de tilleul sauvage....
http://www.la-gravelline.com/historique.htm




Aubier de tilleul
Tilleul (Aubier)
Ecorce interne nommée «aubier»
Tilia sylvestris
Principaux constituants connus : deux coumarines dont le fraxoside et des flavonoïdes.



Propriétés

- Protection biliaire et hépatique

- "dissolvant" des calclus rénaux !


L'aubier de tilleul facilite les fonctions d'élimination rénales et digestives.
Choléritique et cholalogue, Il stimule le fonctionnement de la vésicule biliaire, favorise l'elimination de la bile et assure une bonne digestion.

Il est également traditionnellement conseillé pour apaiser les douleurs articulaires, éliminer les mauvaises graisses. Il a la faculté de drainer l'organisme et de lutter contre la cellulite.



L'aubier de tilleul : un puissant draineur


Roger Casteil


L'entartrage est une lente accumulation de déchets et de polluants que l'organisme ne sait pas ou ne peut pas éliminer et qui vont se solidifier (en concrétions) et se localiser dans diverses parties du corps. Cet entartrage sournois et progressif est l'une des causes du vieillissement cellulaire, de la détérioration du terrain physiologique et de nombreuses douleurs chroniques ou de malaises divers.

Pour favoriser l'élimination, il faut dissoudre les concrétions puis ouvrir les émonctoires. Dans ce but, l'aubier de tilleul représente, à mon avis, l'un des draineurs les plus efficaces.


1 - Bien connaître l'aubier de tilleul


L'aubier (du latin albus: blanc) est le bois tendre situé entre le cœur et l'écorce de l'arbre, qui est constitué par les dernières couches annuelles de croissance de l'arbre.


L'aubier de tilleul sauvage du Roussillon (tilia sylvestris) est celui, qui a acquis la meilleure réputation thérapeutique après l'étude réalisée en 1916 par François Domenach, instituteur à Arles sur Tech (1).


Les arbres sélectionnés sont âgés de 20 ans au moins et doivent pousser entre 700 et 1100 mètres d'altitude.

La récolte se fait toujours lors de la montée de la sève. Les tilleuls sont abattus, débités puis les plaques d'aubier sont mises à sécher à l'air libre. Ensuite, l'écorce est enlevée et l'aubier, coupé en baguettes de 20 centimètres, est empaqueté pour la vente en sachets de 400 grammes (30 à 35 baguettes), pour une cure de 10 à 12 décoctions.


Il existe aussi d'autres présentation d'aubier de tilleul (en éclat ou en cubes) qui proviennent d'autres régions.


2 - Propriétés et indications


Présentation de l'aubier de tilleul sauvage :

L'aubier de tilleul a une composition complexe, comprenant des minéraux, mais aussi : des lipides, des glucides, des acides (caféique, ascorbique…) et des tanins… (2).

Les principales propriétés scientifiquement établies ont confirmé que l'aubier de tilleul est antispasmodique, vasodilatateur et dissolvant des déchets cristallisés.


L'aubier de tilleul est donc proposé pour faciliter les fonctions d'élimination (rein, foie), dans les cas de coliques néphrétiques et hépatiques, les lithiases (calculs), mais aussi, les conséquences de ces accumulations de déchets : migraines hépatiques, flatulences, rhumatisme, goutte, hypertension ... (3).


Des améliorations spectaculaires ont été également obtenues dans les cas de diabètes, d'albumine, de colibacillose, d'excès d'urée, d'eczéma ...(1).


Dans les cas de coliques néphrétiques sévères et de lithiases anciennes (reins ou vessie) nous conseillons, bien sûr de demander conseils à un médecin, avant d'agir. Dans certains cas extrêmes, la prudence est toujours de rigueur.


Le tilleul existe en plusieurs variétés.


3 - Mode d'emploi


La cure intensive la plus efficace dure 20 jours (1). La réalisation du breuvage est très simple, puisqu'elle consiste seulement à faire une décoction avec 40 grammes d'aubier pour un litre d'eau peu minéralisée (eau osmosée ou eau de Moncalm, ou de Mont Roucous).

On porte le liquide à ébullition et on laisse réduire d'un quart de litre (en ébullition douce de 20 minutes). Il suffit alors de boire (chaude ou froide) la décoction dans la journée, entre les repas, puis de recommencer au cours des 5 jours suivants. On réduit ensuite la quantité à 2 verres par jour (un le matin et un le soir) pendant 15 jours. On peut renouveler 2 fois par an à partir de 45 ans.

Pour une simple cure d'entretien, 20 à 30 grammes d'aubier par litre suffisent généralement.


4 - Conseils complémentaires


Pour une meilleure efficacité de la cure, nous suggérons les précautions suivantes:

- Choisissez toujours une eau de très faible minéralisation (résidus secs inférieurs à 60 milligrammes par litre).

- Accompagnez votre hydratation quotidienne complémentaire de verres d'eau additionnée d'un peu de citron.

- Supprimez au moins pendant la durée de la cure tous les aliments qui favorisent l'entartrage des déchets uriques (viandes rouges, abats, gibiers…) et de déchets oxaliques (oseille, rhubarbe, épinards, asperges).

- Réduisez ou supprimer au cours de ces 20 jours les produits laitiers (surtout ceux à pâte cuite) et les médicaments, surtout ceux pouvant contenir du calcium

- Commencez si possible la cure 4 jours après la pleine lune, afin de bénéficier des phases lunaires qui favorisent une meilleure fluidité du sang (dernier quartier, nouvelle lune et premier quartier) (4).

L'aubier de tilleul pourra sans doute contribuer à préserver, à l'âge adulte, la souplesse de ses articulations ...


5 - Une véritable cure de Jouvence


La méthode est efficace, puisque 9 fois sur 10, elle permet de libérer le corps des concrétions (calculs, gravelles) déposées dans les organes creux (reins, vésicules biliaires, vessie, glandes salivaires), mais aussi de tous les tartres sclérosants déposés dans les muscles, les vaisseaux, les articulations, la prostate et même le cerveau...


Cette décoction simple et peu coûteuse permet de nettoyer les deux filtres majeurs (reins et foie) et de redonner aux organes la vitalité de la jeunesse.

Oui, la cure périodique d'aubier de tilleul sauvage du Roussillon, constitue bien une véritable cure de Jouvence.

_____________________________________

1- Jean Palaiseul: Tous les espoirs de guérir, édition J'ai lu, tome 1, p. 173 - 186.
2 - Dr Max Rombi : 100 plantes médicinales, édition Romart, Nice, p. 263 - 265.
3 - Dr. Jean Valnet : La phytothérapie, édition Le Livre de Poche, p. 490 - 491.
4 - Roger Casteil: Notions de bioélectronique, édition ABE, p. 40 et Les cures d'épuration, Sources Vitales n042 p. 26-27..

 

 

L'aubier de tilleul sauvage du Roussillon de la marque : La Gravelline est de qualité Biologique.

Documentation : La Gravelline,
Route des Roudiers - ZA des Paluds -13430 Eyguières
Tél. : 04 42 05 31 38 - Fax : 04 42 05 39 41
Site : www.la-gravelline.com

L'aubier de tilleul est présenté en bâtonnet (sachet de 400 g), en ampoules (coffret de 30x10 ml) et en macéras (flacon de 10 ml).

 




************

Voici les vertus de l'aubier de tilleul et bien entendu, je vous recommande d'utiliser exclusivement l'aubier de tilleul sauvage du Roussillon,

soit dit en passant , de notre Vallespir !!!! (Cath)


Demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien du Vallespir qui proposent l'aubier de tilleul du Roussillon  :

PHARMACIE DU TECH

36 BOULEVARD DE LA PETITE PROVENCE
66110

AMELIE LES BAINS
04.68.39.22.76

 

PHARMACIE DES THERMES

36 RUE DES THERMES
66110
AMELIE LES BAINS
04.68.39.00.56

 

PHARMACIE SIMON PAGES

1 ROUTE DU STADE
66200
CORNEILLA DEL VERCORS
04.68.22.89.52

 

PHARMACIE BURCET

LE FOIRAL
66230
PRATS DE MOLLO
04.68.39.71.52

 






Repost 0
2 août 2009 7 02 /08 /août /2009 09:21

L’Angélique à la reconquête de la France 

(et du VALLESPIR !)


angélique

 


Elle est la plus grande et l’une des plus précieuses des plantes aromatiques indigènes ; mais victime de son succès, l’Angélique sauvage (Angelica sylvestris) fut tant récoltée qu’elle faillit bien disparaître.

Depuis ses derniers refuges montagnards, elle entreprend aujourd’hui une reconquête spectaculaire de notre territoire.

 

C’est dans la lutte contre la peste que l’Angélique a acquis ses lettres de noblesse. Ce n’est pas un hasard si on la retrouve en bonne place dans la composition du célèbre  « Vinaigre des quatre voleurs ». Ce précieux breuvage fut mis au point par une bande de pillards qui détroussaient les victimes de l’épidémie, et se protégeaient des risques de contagion, s’imprégnaient le corps et les mains avec la précieuse préparation…. L’efficacité de la « racine du Saint-Esprit » (c’est l’Archange Gabriel qui révéla ses propriétés anti-microbiennes et lui donna son nom, «l’Archangélique») était telle que les parents obligeaient leurs enfants à porter, en guise d’amulette autour du cou, un tronçon de sa racine. Sans doute celui-ci était-il régulièrement sucé, un geste qui explique l’efficacité du pendentif.


Mais la découverte de nouveaux mondes et de leur cortège de trésors porta un rude coup à l’usage de l’Angélique qui fût peu à peu détrônée par ses consœurs exotiques.


Pourtant l’Angélique ne s’avoue jamais totalement vaincue. Ainsi, F.-J. Cazin (XIXème siècle), cite le cas du niçois Annibal Camoux qui mourut, en 1759 à Marseille à l’âge de 121 ans et 3 mois et qui attribuait son étonnante longévité aux tronçons de racine d’Angélique qu’il suçait chaque jour…

Le même auteur nous apprend que la graine d’Angélique sylvestre pilée a été utilisée pour éliminer les poux.

Convaincu de sa grande valeur, il donne également la recette d’une boisson stimulante préparée en faisant infuser 1 litre d’eau bouillante sur 30 g de racine d’Angélique coupée en tranches minces, il ajoute ensuite à l’infusion 4 centilitres d’eau-de-vie, 1 hectogramme de sirop de vinaigre, et quelques gouttes d’huile volatile de citron.


D’autres usages, plus anecdotiques, sont parvenus jusqu’à nous : on l’a utilisée pour soigner les morsures des chiens enragés.

Ses vertus ne s’arrêtent pas à son indéniable action bactéricide, elle est aussi réputée pour ses propriétés revitalisante et on la retrouve dans la composition d’aphrodisiaques réputés.

Enfin, rappelons que cette plante a une action extrêmement favorable sur la sphère digestive

Ses semences sèches ou sa feuille fraîche, prises en tisane, régulent très efficacement le fonctionnement de l’estomac et des intestins.

En saupoudrant simplement vos salades d’une persillade d’Angélique vous pouvez profiter de son action.


Forte de si nombreux atouts, on ne peut que regretter qu’une plante si riche en propriétés thérapeutiques soit si peu utilisée. D’autant plus que ces mêmes propriétés se voient aujourd’hui confirmées par la phytothérapie moderne !

La disparition progressive de l’espèce sauvage de nos paysages, a été sans doute l’une des raisons principales de cette désaffection.

Fort heureusement, le retour en force de l’espèce sauvage dans nos campagnes, la possibilité de cultiver chez soi, au jardin ou sur le balcon, l’Angélique, sont autant d’espoirs pour la plante de retrouver le devant de la scène.

 

 

 


 

Une tisane anti-stress

La tisane de feuilles fraîches se fait en infusant 10 g de feuilles  fraîches par litre d’eau pendant 10 min. Filtrez et buvez un verre à la fin du repas. Parfumez avec une rondelle de citron.

La tisane d’Angélique combat la fatigue, l’angoisse et l’anxiété (tension nerveuse) ; elle stimule aussi efficacement la digestion.

Attention, la feuille perd ses propriétés en séchant, en particulier celle de soulager les coups et contusions !

 

Plantes & Santé - Juillet 2009 - Ecrit par Bernard Bertrand

 

sur le blog génial : http://aromathera.over-blog.com/article-33951321.html

 

 

 

 

 

D'autres infos sur l'angélique !!!!

 

L’angélique est une belle ombellifère aux grandes fleurs blanches poussant dans les prairies légèrement humides et les bois clairs. Sa tige est violacée et creuse, ce qui devrait permettre de la distinguer de certaines de ses cousines très toxiques comme la ciguë.

0,5-1,5 m  60-150 mm

Type végétatif :  vivace
Floraison :  de Juillet à Septembre
Altitude :  0 à 1700 mètres

Sur le site aussi génial : http://www.florealpes.com/fiche_angelique.php#






et "sa cousine" plus connue en cuisine !!!!


Angélique officinale

Angelica archangelica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.


Wikipédia:Lecture d'une taxobox Comment lire une taxobox
Angélique officinale
 Angelica archangelica
Angelica archangelica
Classification classique
Règne Plantae
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Ordre Apiales
Famille Apiaceae
Genre Angelica
Nom binominal
Angelica archangelica
L., 1753
Classification phylogénétique
Ordre Apiales
Famille Apiaceae
D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons
Parcourez la biologie sur Wikipédia :

L'angélique officinale est une plante de la famille des Apiacées, cultivée comme plante condimentaire et médicinale pour ses pétioles, tiges et graines très aromatiques et stimulantes et pour sa racine utilisée en phytothérapie.


Dénominations, étymologie [modifier]

Nom scientifique : Angelica archangelica L., famille des Apiacées (ombellifères).

Nom commun : angélique officinale, angélique des bois, angélique des jardins, angélique des prés, angélique sauvage, angélique vraie, grande angélique, herbe aux anges, herbe du Saint-Esprit, herbe impériale, racine du Saint-Esprit. da : Kvan, de : Engelwurz, en : angelica, es : angélica, it : angelica.

Description [modifier]

  • Plante herbacée bisannuelle, très aromatique, mesurant de 80 cm à deux mètres de haut.
  • Feuilles poilues sur la face inférieure, à long pétiole, finement divisées, avec segment terminal trilobé (si ce segment n'est pas lobé, il s'agit il s'agit probablement d'Angelica sylvestris. dont les feuilles sont par ailleurs glabres)
  • Inflorescence en grandes ombelles composées (ombelles d'ombellules) de fleurs verdâtres (si les fleurs sont blanches, il s'agit probablement d'Angelica sylvestris.)

Habitat [modifier]

Angéliques au bord de la Sèvre niortaise dans le Marais poitevin

On la trouve notamment sur les berges de zones humides, dans les mégaphorbiaies, sur les bords de fossés.

Culture [modifier]

Multiplication par semis, de juillet à septembre.
La récolte se fait la seconde année pour les pétioles et tiges coupés avant la floraison, et la troisième année pour les graines.

Utilisation [modifier]

Usage culinaire [modifier]

  • Pétioles et tiges sont utilisées en pâtisserie et confiserie sous forme de fruits confits. C'est une spécialité de la ville de Niort depuis le XVIIIe siècle.
  • Les feuilles tendres peuvent servir de condiment pour aromatiser salades et potages.

Distillerie [modifier]

  • Graines et tiges servent à la préparation de liqueurs.

Usage thérapeutique [modifier]

Sa racine est un excellent tonique de l'état général, contre la fatigue, l'asthénie.

La racine d'angélique contient une huile essentielle qui est bénéfique pour tout le système digestif.

L'angélique se révèle être un bon stimulant de l'appareil digestif. Indiquée en cas de douleurs et spasmes intestinaux, dyspepsies (mauvaises digestions). L'angélique évite la formation de gaz intestinaux qui peuvent provoquer des problèmes de ballonnements et d'aérophagie.

Outre ses vertus carminatives, l'huile essentielle a également des propriétés sédatives, particulièrement indiquée en cas d'anxiété, de fatigue nerveuse, d'insomnie et de troubles du sommeil.

Enfin, l'huile essentielle est également citée pour ses propriétés anticoagulantes.

 

 


L'Herbe aux Anges [modifier]

Angelica Archangelica

L’angélique, dite encore “ herbe aux anges ”, doit son nom à ses prétendues vertus magiques. Cette ombellifère géante passait en effet pour conjurer les envoûtements et les sorciers ne résistaient pas à sa bonne odeur. Accrochée au cou des enfants, elle protégerait en particulier ces derniers contre les maléfices de toute nature. Mais elle pouvait également servir d’amulette aux adultes.

Les médecins de la Renaissance la surnommaient “ racine du Saint-Esprit ”, à cause de ses “ grandes et diverses propriétés contre de très-graves maladies ”. Ainsi Paracelse (1490-1541) rapporte-t-il que, lors des grandes épidémies de peste de 1510, de nombreux Milanais furent sauvés grâce à ses prescriptions : de l'angélique en poudre dissoute dans du vin. Selon Olivier de Serres (1539-1619), la précieuse plante “ sert à tenir la personne joyeusement ”.

Édité en 1716, un “ Dictionnaire botanique et pharmaceutique” à durable succès dit l’Angélique “ stomacale, cordiale, céphalique, apéritive, sudorifique, vulnéraire. Elle résiste au venin. On l’emploie pour la peste, pour les fièvres malignes, pour la morsure du chien enragé, à laquelle on l’applique en cataplasme. On en avale un dragme contre la peste, qui chasse le venin par la sueur. ” Un Niçois qui mourut en 1759 à l’âge de 123 ans et trois mois (ce qui reste à vérifier !…) attribuait sa longévité à son habitude de mâcher de la racine d’Angélique en guise de tabac…

L’Angélique (Angelica archangelica) pousse à l’état sauvage dans les régions septentrionales et en Europe centrale. Elle n'est plus guère cultivée, pour la confiserie qu'à Niort et dans la plaine de la Limagne, au nord de Clermont-Ferrand. Il existe en France deux espèces sauvages: Angelica sylvestris, présente à peu près partout, sauf sur le pourtour méditerranéen et, sur les flancs du Canigou, la variété sauvage "angelique de Razouls" (Angelica razulii) , où les amateurs la traquent dès le début de l’été, pour la Saint-Jean en particulier. Afin de la distinguer de la redoutable ciguë, il suffit de froisser quelques feuilles : l’angélique dégage une odeur agréable, alors que la ciguë empeste. On lui prête de multiples vertus qui, pour la plupart, sont confirmées par les spécialistes contemporains. Les différentes parties de la plante possèdent en effet les diverses propriétés médicinales anciennement reconnues. Tonique, stimulante, stomachique, sudorifique, emménagogue, carminative… :“ l’herbe aux anges ” pourrait concurrencer le “ ginseng ” chinois…


http://fr.wikipedia.org/wiki/Ang%C3%A9lique_officinale
Repost 0
31 juillet 2009 5 31 /07 /juillet /2009 18:18


Les courges d’été pour se sentir léger

courges et courgettes


A la belle saison, les courges d’été (melons, pastèques, courgettes…) nous apportent leur fraîcheur. Une famille d’aliments peu caloriques mais riches en nutriments diversifiés pour nos défenses. 

 

 courgettes

Peut-on les utiliser pour se soigner ?


          L’effet rafraîchissant des courges d’été a ses applications pour certains maux.


Ce n’est pas un hasard si, par exemple, la pastèque est indiquée dans les états fiévreux.

 

 


  • Brûlures : dans les campagnes on se sert du melon – les Romains et les Grecs, dans l’Antiquité, parlaient de pomme cuite au soleil – pour apaiser les brûlures superficielles. Dans ce cas, il faut faire un cataplasme de pulpe de melon écrasé


  • Contre les vers : prendre de l’huile de pépins de courge en cure : à raison de 2 cuillères à café par jour pendant un mois, de préférence le matin et le soir. 


  • Contre la constipation : prenez un verre de jus de melon le matin à jeun, durant quelques jours.  


  • Pour les problèmes de peau : le concombre est l’ami des peaux grasses ou à problèmes. Il a toujours été utilisé pour soigner la peau. Depuis longtemps les femmes se couvrent le visage de fines tranches pour l’hydrater. Le concombre a des propriétés cicatrisantes, adoucissantes, assainissantes et astringentes. Il resserre les pores de la peau. Nombreux sont d’ailleurs les cosmétiques à base de concombre destinés aux peaux grasses, mixtes ou à problèmes. Le premier d’entre eux fut proposé aux femmes dès le XVIIIe siècle ! Il s’agissait d’un masque aux graines de concombre pour éclaircir le teint. 

  • Pour calmer les coups de soleil : passez un concombre ou une courgette (jeune et ferme) sous l’eau, sans l’éplucher, essuyez et coupez-en des rondelles pas trop fines. Appliquez-les sur les coups de soleil, et laissez en place le temps que la sensation de brûlure disparaisse. Effet calmant garanti et surtout ils réhydratent l’épiderme et l’évitent de peler.



  • Pour adoucir les mains très sèches : découpez la moitié d’un concombre en petits dés et faites le macérer pendant plusieurs jours dans un litre d’huile de germe de blé. Vous masserez ensuite vos mains et pieds chaque soir.
  • Aliment santé : l’huile vierge de pépins de courge

    Les pépins de courge sont connus pour leurs nombreuses propriétés que l’on retrouve dans l’huile qui en est extraite. L’huile ainsi obtenue a un léger goût de noisette et est riche en acide oléique (25 %) et linoléique-oméga 6 (45 à 50 %). Cela en fait un tonifiant cardiaque et nerveux.

  • Elle possède par ailleurs d’importantes  propriétés vermifuges, cicatrisantes, apaisantes et régénérantes.

  • Elle favorise la fécondité, stimule et agit favorablement en ce qui concerne les problèmes d’impuissance ou de frigidité.

  • Également bénéfique pour tout le système digestif (c’est une huile très douce pour les estomacs fragiles), elle tient surtout sa réputation de ses bienfaits sur la prostate dont elle soulage efficacement les inflammations.

  • Elle évite la formation des aphtes et combat l’apparition des caries.

  • Vous pourrez l’utiliser en cuisine, seule ou en synergie avec d’autres huiles. Attention, il est préférable de ne pas la chauffer pour qu’elle donne son maximum.

Plantes & Santé - Juillet 2009 - Ecrit par Martina Krcmar

Un article de "plantes et Santé" écrit par Martina Krcmar, trouvé sur le blog de Framboise : http://aromathera.over-blog.com/article-33951170.html

Repost 0

Bienvenue sur ce blog !!!!

Du haut de ma montagne, au dessus d'Amélie les Bains, je participe, à ma façon, à la création de liens "écolos et solidaires", à travers les articles mis sur ce blog !


Ce blog qui se veut interactif, vivant, joyeux, coloré et riche de toutes les belles initiatives qui naissent dans le Vallespir et bien au delà !

Bientôt 5 ans(anniversaire en février 2014) que je communique avec vous sur Vallespir en réseau et vous êtes de plus en plus nombreux à vous inscrire sur ce blog afin d'être rapidement informé !

IMGP2815.JPG

Qui suis-je ? Maman de 2 fillettes et de 3 grand gaillards ! J'aime vivre proche de la nature et poursuivre avec l'homme de ma vie, cette belle création de lieu convivial, serein, sain et ressourçant que nous gérons depuis 4 ans ...

Je jardine aussi et je  cuisine "bio" pour  nous et  toutes les personnes qui font étape ou souhaitent séjourner chez nous (écogîte de la palette !)

Vous pouvez me joindre par mail : cath-mourier@orange.fr

 

Udac66

Udac66
Conçu pour :
- Échanger
- S’entraider
- Connaitre les ressources locales 

(par thématiques et localités, pour consommer autrement).

Internet:  www.udac66.org
Mail: contact@udac66.org


se déplacer avec le bus à 1€!

 

Privilégiez les déplacements en bus à 1€ mis en place par le conseil général dans tous le département !

http://www.cg66.fr/553-plan-et-horaires.htm

 


Venir à l'écogîte de la Palette

crbst_randonneur.jpg04 68 21 37 24
 http://ecogitedetape66.com
ecogite-3--aout2013.jpg

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un gîte d'étape pour se ressourcer,

  se prélasser et surtout randonner

  toute l'année !!!

chambre-rev-d-oiseaux.jpg 



Table d'hôtes avec repas bio

Etape
et Courts séjours
Aire naturelle de camping

les filles à la rivière à 19h enfin l'été




Rubriques

Liens Locaux Ou/et Amis