Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 15:49

J-ai-la-patate---flyer.jpg

 

Bonjour à tous,

Céret-en-Transition a le grand plaisir de vous inviter à rejoindre cet événement local, ludique et festif !

J'ai la patate ! 
Venez nous retrouver devant la mairie de Céret samedi 1er et 8 Mars pour
 
    - retirer gracieusement votre patate prête à être plantée et chouchoutée
    - recevoir des conseils de culture ou découvrir de nouvelles façons de faire (même en appartement !)
    - peut-être récupérer un panneau à mettre chez vous pour se reconnaître entre voisins qui ont la patate !
    - rencontrer les habitants dynamiques qui participent à ce mouvement et préparent déjà d'autres très intéressants projets équivalents...

Sentez-vous libres de faire circuler cette info à vos proches et vos réseaux, qu'ils en profitent ou s'en inspirent pour le proposer dans leur localité !

À tout bientôt pour la suite de cette aventure collective !

 

 

Bonjour,

Vous allez avoir la patate !


Vous êtes tous invités à passer nous voir, récupérer une patate à cultiver et nous aider à informer le public, distribuer quelques flyers et animer ce coin de marché, devant la mairie.

Nous aurons aussi besoin de petits cartons (marron, sans imprimé) et de sacs de terreau vides (20, 40, 50l ...).

Merci à tous et peut-être à ce samedi 1er ou au prochain 8 Mars!

Pour coordination vous pouvez me contacter :
Jérôme 06 81 56 00 12





Repost 0
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 08:40

 

En deux mots, le but de cette association est de mettre en relation des personnes d’une même région sur la base de don de fruits et légumes.
En effet, de nombreuses personnes ont des surplus de fruits et légumes dans leurs jardins.
Pour éviter le gaspillage, ceux-ci peuvent les donner en mettant une annonce sur notre site.
 Ils seront alors contactés par e-mail par d’autres personnes de la région, qui souhaitent venir chercher ces fruits/légumes et qui feront eux-mêmes la récolte.
Moment agréable et convivial assuré !
Il s’agit bien entendu de fruits et légumes gratuits.
Cela favorise ainsi la consommation locale, bio, évite le gaspillage, aide les gens les moins aisés ou n’ayant pas de jardin, et crée un réseau ville par ville, région par région.

N’hésitez pas à parler de ce site !
Et ayez le réflex « les p’tits fruits solidaires » !
et pour qu'éventuellement les surplus d'abondance soient partagés aussi dans le Vallespir !!!
Des associations comme celle-ci devraient être connues et reconnues plus souvent !
Bravo pour cette belle initiative « les p’tits fruits solidaires »
et merci Hélène de nous avoir partagé cette info !!!

Repost 0
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 21:32

 

Les plantes, notamment par les sécrétions de leurs racines, modifient leur environnement et de ce fait peuvent intervenir dans la croissance des plantes voisines.
Ce phénomène a été observé et utilisé depuis très longtemps par les chinois et les Indiens d'Amérique du Sud.


Organiser son jardin en associant les plantes compagnes sera un facteur supplémentaire de réussite...

 


QUELQUES SUGGESTIONS  d' ASSOCIATION FAVORABLE        


AIL et fraise, pommes de terre

Asperge et concombre, persil, poireau, pois, tomate

Aubergine  et  haricot

Betterave et céleri, chou, laitue, oignon

Carotte et ciboulette, haricot nain, laitue, oignon, panais, poireau, pois, radis, tomate, persil, cerfeuil

Céleri et betterave, chou, cucurbitacées, haricot, poireau, poirée(bette), pois, tomate

Chou (sauf rave) et betterave, céleri, haricot, laitue, mâche, pois, pomme de terre, tomate

Chou-rave et betterave, céleri, laitue, poireau

Concombre et asperge, basilic, céleri, chou, ciboulette, haricot, laitue, maïs, pois

Courgette, courge et basilic, capucine, maïs, pomme de terre

Epinard et chou, fraisier, haricot, navet, radis

Fenouil et céleri, poireau

Fraisier et ail, ciboulette, épinard, haricot, laitue, mâche, navet, oignon, poireau, souci, thym

Haricot et aubergine, carotte, céleri, chou, épinard, fraisier, laitue, maïs, navet, pomme de terre, radis, souci

Laitue et betterave, carotte, cerfeuil, chou, concombre, fève, fraisier, navet, oignon, poireau, pois, radis

Navet et pois, épinard, haricot, laitue

Oignon et betterave, carotte, concombre, fraisier, laitue, panais, persil, poireau, tomate

Poireau et asperge, carotte, céleri, fenouil, fraisier, laitue, oignon, tomate

Pois et asperge, carotte, céleri, chou, concombre, laitue, maïs, navet, pomme de terre et radis

Pomme de terre et ail, capucine, céleri, chou, fève, haricot, pois, tomate, souci

Radis et carotte, cerfeuil, épinard, haricot, laitue, pois, tomate, ail

Tomate et ail, asperge, basilic, capucine, carotte, céleri, chou, maïs, oeillet d'Inde, oignon, panais, persil, poireau, pomme de terre, radis, souci




Eviter de mettre ensemble
le chou avec la chicorée
les courgettes avec le radis
la laitue avec le persil
les radis avec le chou et la courge
les fraises avec le chou


Extrait du livre "le calendrier lunaire 2009" de Michel GROS

Repost 0
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 21:29

Nom de la plante

Ennemis

Maladie

compagnonnage
ou recettes

Achillée millefeuille

 

 

 

Absinthe (artemisia absinthum)

En décoction pour combattre la mouche du chou et le carpocapse des pommes.

Acariens préventif les fourmis, les chenilles, les pucerons, les phytoptes de la ronce et les pucerons.

rouille du groseillier

Recette: Mélanger 10 kg de plantes séchées pour 10 litres d'eau. Faire bouillir pendant 30 minutes et laisser reposer toute la journée. Appliquer tous les 10 à 15 jours soit préventivement soit curative ment contre les pucerons.

décoction pour les acariens, en infusion contre la rouille du groseillier. Faites une décoction d' absinthe fraîche 200g d'absinthe fraîche dans 1 litre d'eau. En purin pour les fourmis, les chenilles et les pucerons

L'ail

tarsonème, les acariens et les pucerons et plusieurs autres

fonte des semis, cloque du pêcher

Recettes: Purin d'ail c'est un insecticide efficace en infusion en hachant 75g. de bulbes dans 10 litres d'eau

L'ail

 

Contre les maladies cryptogamiques

Recette: Hacher 50g d'ail et 650 g d'oignon avec leurs peaux, Verser ce hachis dans 10 litres d'eau bouillante et laisser infuser 12 heures. Pulvériser sans diluer.

Aneth

 

 

 

Armoise

bisannuelle

Pucerons, altise, mouche de la carotte, piéride du chou, limace

Fenouil, sauge, cumin, anis, pomme de terre

 

Arnica

Aleurode

 

 

Aster

Plusieurs genres insectes

 

 

Aurore

Pucerons, piéride du chou, chenilles

 

 

Basilic

Mouches, moustiques, doryphore

Attire les abeilles

 

Belle de jour

 

Attire les syrphes qui se nourrissent de pucerons

 

Bouleau

Prévient la tavelure des arbres fruitiers

 

Le purin de bouleau Recette: Faire macérer 1 Kg de feuilles fraîches dans 10 litres d'eau. Pulvériser par temps humide dilué à 1/5.

Bourrache

sphinx de la tomate Attire les abeilles

 

 

Calendula

Plusieurs genres insectes

 

 

Camomille

Plusieurs genres insectes et elle a un effet bénéfique sur les semis.

 

Recette : En infusion ou décoction: 50 g de fleurs séchées pour un litre d'eau.

Capucine

Aleurodes, doryphores, courge, pucerons lanigères, piéride du chou, mais en contre partie cela attire les pucerons noirs.

 

 

Chrysanthème

Plusieurs genres insectes

 

 

Ciboulette

Pucerons

Gale de la pomme de terre, tavelure de la pomme

 

Chanvre

Piéride du chou

 

 

Chou

 

Favorise la croissance des plantes exigeantes car contient de l'azote et des oligo-éléments.

Purin de feuilles

Consoude

Favorise la croissance et la floraison des plantes.

 

engrais vert des plus utiles et enrichissant dans le potager, il est riche en azote et potasse, on l'utilise pour constituer un purin aussi riche que le nitrate de potasse.

Recette: Il faut environ 1 kg de feuilles que l'on fait macérer une semaine dans 10 litres d'eau. On filtre et on pulvérise le feuillage (dilué à 1/20) ou on arrose le pied des plantes (dilué à 1/4).

Coréopsis

Plusieurs genres insectes

 

 

Coriandre

Plusieurs genres insectes

 

 

 

 

 

 

Fenouil

 

La plupart des cultures

 

La Fougère mâle: (Dryopteris filix-mas)

pucerons lanigères et les cochenilles, Contre les pucerons, les escargots et les limaces.

 

Recettes de purin. 1Kg de feuilles fraîches ou 100 g. de sèches dans 10 litres d'eau. Recette : Faire macérer 850 de feuilles dans 10 litres d'eau de pluie pendant 1 semaine et pulvériser dilué à 10% ou non dilué.

Genet

En prévention, contre la piéride du chou.

 

En purin

Géranium blanc

Plusieurs genres insectes dont coléoptère japonais

 

 

Hysope

Piège de la piéride du chou

Attire les abeilles

x

Compagnonnage: radis

Laiteron des champs

Attire les oiseaux

 

 

Lamier

Plusieurs genres insectes dont le doryphore (améliore la croissance et le goût des pommes de terre)

 

 

Lavande

Pucerons verts, acariens et les fourmis.

Attire les abeilles

 

 

Lin

Doryphores

 

 

Livèche (ache des montagnes)

 

 

Rhubarbe

Marguerite"pyrethrum"

Plusieurs genres insectes

 

 

Marjolaine

Plusieurs genres insectes

Attire les abeilles

 

 

Mélisse officinale

Acariens

Attire les abeilles

 

 

Menthe

Puceron noir , altise, acariens, mouche du chou, piéride du chou, fourmis, moustiques, vertébrés

 

 

Nepeta cataire (herbe aux chats)

Altises

Attire les abeilles

 

 

Purin de feuilles de noyer

Contre les pucerons et chenilles.

 

 

Oeillet d'inde (tagete)

Plusieurs genres insectes plus particulièrement aleurodes et nématodes (mais attire les limaces)

 

 

Oignon

Plusieurs genres insectes, mouches de la carotte.

 

Purin: 500g.de feuilles dans 10 litres d'eau

Origan

Parasite de la vigne, du concombre et du melon

Attire les abeilles

 

 

l'ortie ou Urtica dioica ou Urtica Ortie blanche

Doryphores

mildiou des pommes de terre et des tomates.

Recettes:purin fermenté à raison 1Kg de plante fraîche ou 200g. de sèche entière sans racines dans 10 litres d'eau et dilué 15 fois. Planter sur les plants de tomates des feuilles d'ortie

Le purin de mauvaises herbes (ORTIE)

Il stimule aussi et renforce les plantes (tomates, haricots poireaux, etc...

des acariens, des pucerons

Préventif contre le mildiou, la rouille, l'oïdium.

Recette : faites un purin fermenté Hacher grossièrement 1 kg d'orties pour 10 litres d'eau. Laisser macérer 12 heures à 24 heures (à 18°C) pour obtenir un effet insecticide et fongicide.10-15 jours à 18°C (lorsque le mélange ne produit plus de bulles lorsqu'on le remue) pour servir d'engrais et de stimulateur de croissance

Dilution:1 partie de purin pour 20 litres d'eau. 5 % traitements foliaires
10-20%: arrosage au pied des plantes

Usages:Riche en azote, éléments organiques et minéraux et en oligo-éléments, constitue un engrais efficace

Ortie brûlante

Pucerons, pathogènes

 

 

Pétunia

Ravageurs du haricot, pucerons

 

 

Le purin de pissenlit

Stimule la croissance et améliore la qualité des légumes

 

Recette:Faites macérer 1,5 à 2 Kg de plantes entières avec la racine dans 10 litres d'eau. Arroser le sol au printemps et à l'automne de ce purin dilué à 1/5.

Le prêle est une mauvaise herbe commune au jardin

 

maladies cryptogamiques et plus particulièrement la rouille, la maladie des taches noires sur le rosier, la moniliose, la cloque du pêcher, le botrytis et le mildiou, tavelure et seotorioe de la tomate

Thé de prêle. La plante entière, sauf la racine à préparer en décoction à raison de 1 Kg. de plante fraîche dans 10 litres d'eau. A être dilué 5 fois. 150 g. de plantes séchées font le même effet.

Recette: Faire bouillir 30 minutes 100 gr de tiges de prêle finement coupées dans 5 litres d'eau , ensuite laisser infuser au moins 12 heures. Utiliser en pulvérisation diluée à 20%.

Raifort

Doryphores

fonte des semis

moniliose (monilia)

Faites une infusion de 300 g. de feuilles et de racines dans 10 litres d'eau; on l'emploie non dilué. Un extrait de 100 g. de racine qu'on laisse ramollir durant 24 heures, ensuite pulvérisez la bouillie à 2 ou 3 reprises sur les fleurs de vos arbres fruitiers

Rhubarbe

Ver du poireau et les pucerons noirs

 

Les feuilles de rhubarbe sont toxiques pour les humains, alors elles seront utiles en infusion contre le ver du poireau et le puceron noir de la fève

Plonger 1.5 kg de feuilles de rhubarbe dans 10 litres d'eau bouillante. Porter à ébullition et éteindre le feu. Laisser infuser au moins 24 heures. Pulvériser non dilué

Romarin

Chrysomèle du haricot, mouche du chou, mouche de la carotte, piéride du chou, acarien

 

 

Rue

Mouches, scarabée japonais et autre insectes

Contre les pucerons

 

Recette:Faites macérer 800 à 900g de tiges et feuilles dans 10 l d'eau pendant 10 jours. Pulvériser dilué à 20%.

Le Rumex obtusifolia

 

oïdium du concombre et du pommier. fonte des semis.

Faites macérer 150g. de racine dans 10 litres à et arroser au sol. Pour la fonte des semis 10 gouttes d'extrait par litre d'eau à remuer durant 15 minutes ensuite pulvériser sur les jeunes semis.

Sarriette

Chrysomèle du haricot, altise

Attire les abeilles

 

 

Sarriette d'hiver

Plusieurs genres insectes

 

 

Sassafras

Moustiques

 

 

Sauge

Piéride du chou, mouche de la carotte, acariens

 

 

Souci

nématodes de la pomme de terre, piéride du chou et coléoptère du haricot mexicain

Fortifie les légumes et améliore les sols fatigués

En purin

Sureau

pucerons, piéride du chou, teigne du poireau, altises, thrips et noctuelles et les rongeurs

 

Recette : Faites macérer deux jours minimum 1 kg de feuilles, tiges, fleurs, fruits finement hachés dans 10 litres d'eau de pluie. Pulvériser non dilué.

Tanaisie

Faites des infusions pour les les noctuelles, l pucerons du feuillage et les acariens, acariens du fraisier et ronces, ainsi que les fourmis. pucerons, vers du chou, mouches, punaise de la courge, scarabée japonais, chrysomèle rayée du concombre.

 

Avec feuilles, tiges et fleurs sont utilisées en infusion

Infusion 300g pour 10 litres d'eau

300g. de tanaisie fraîche ou 30g. de sèche dans 10 litres d'eau.

Décoction pour la mouche du chou et le carpocapse

Recette:Faire tremper pendant 24 heures 300 à 400 g de plantes fraîches dans 10 litres d'eau. Faire bouillir pendant 15 minutes.

La tomate

Usages: En préventif, contre les teignes des poireaux, les altises et les piérides du chou. En curatif contre les pucerons.

 

Recettes1. Avec les feuilles de tomates , écrasez quelques feuilles et tiges dans 5 litres d'eau, ensuite laisser reposer 3 heures et arroser

Recette2:Faites macérer 1 kg de feuilles et tiges de tomate hachées dans 10 litres d'eau de pluie de 12 heures à 3 jours. En prévention, pulvériser cette préparation non diluée tous les 4 ou 5 jours.

Thym

Piéride du chou, vers du chou Attire les abeilles

 

 

Valériane

Attire les vers de terre, Tonique pour les végétaux et fait fleurir les plantes à fleurs et rosiers (à éviter sur salade, oignon et carotte)

Préventif et curatif; contre les pucerons et pour renforcer la résistance des plantes.

 

 

 

 

 

 

Insecticides naturels pour se débarrasser des insectes nuisibles

L'huile minérale blanche, diluée à raison d'une cuiller à thé dans un litre d'eau et ensuite vaporisez. Elle obstrue le système respiratoire des insectes.

  • Le pyrèthre, se cultive très facilement dans nos jardin c'est le cousin de la marguerite, elle renferme de la pyréthrine qui paralysent leurs victimes par la désintégration des fibres cervicales, dès qu `il y a contact, et ce très rapidement, d'où la vulnérabilité particulière des larves et insectes à peau molle.

  • La roténone est une substance active tirée de plantes tropicales: Derris, Onchocarpus et Tephrosia. Elle attaque le système nerveux des insectes par contact et par ingestion. La roténone est sensible à la lumière et il vaut mieux faire les traitements le soir. Elle n'est pas dangereuse pour les animaux à sang chaud mais est cependant toxique pour les insectes utiles, les poissons et les animaux à sang froid

  • La chaux et l'eau de chaux, doit être vaporisé au niveau du sol ,jamais sur les feuilles.

  • Vaporiser avec de l'eau savonneuse.

  • Les infusions de plantes (absinthe, romarin, tabac, tanaisie, tomate, thym ) peuvent être aussi utilisées. Mais attention, ne pas en abuser car celles-ci ralentis la croissance des plantes.

  • Les purins d'absinthe, d'ortie et de tanaisie.

  • Vaporiser les plantes d'un mélange fait de 2 cuillerées de liquide vaisselle et d'huile pour un bol d'eau

  • Ajoutez du poivre de Cayenne dilué dans une grande quantité d'eau savonneuse et de l'huile.

  • Comme les asters, basilic, capucine, chanvre, cosmos, chrysanthème, hysope, lamier blanc, lavande, mélisse, menthe, œillet d'inde, romarin, sauge, souci, tanaisie, thym, valériane

  • Planter des plantes qui attirent les insectes nuisibles ex: les (capucines pour les pucerons noirs par exemple), il suffira ensuite des les brûler ou de les arracher.

  • Retourner la terre en hiver ( si cela est possible, pour qu`ils gèlent et pour nourrir les oiseaux.

 

Comment combattre les principaux insectes et autres parasites

 

Description

Plantes affectées

Traitements

Acarien minuscules araignées

Haricots, fraisiers

Traiter au pyrèthre ou à la roténone :Huile minérale blanche,branches de thuya. Arroser les plantes avec un fort jet d'eau

Aleurode Petites mouches blanches qui s envolent lorsqu on s approche, sous les feuilles.

Chou, tomate, melon, concombre et dans la serre

Infusion ou décoction de tanaisie Pièges jaunes enduits de glu Maintenir le sol humide Traiter au pyrèthre ou roténone planter de la capucine et des oeillets d'Inde à proximité

Altise Ces petits coléoptères sauteurs dévorent les feuilles en les criblant de trous. Les larves vivent sur les racines

Chou, navet, raifort, betterave, radis

Pailler et arroser souvent les plantes afin d'éviter feuilles et sols secs (l'altise prolifère en période de sécheresse) Étendre de la cendre de bois tamisé au pied des plantes Protéger les plantes avec un grillage très fin ou voile horticole Planter à proximité, des pieds de tomate, du cresson alénois, sarriette et salades Pulvérisation de roténone Placer des planches engluées de miel Disposer tiges et feuilles de thuya ou de tomates autour des plantes Purin de feuilles et tiges de tomates, et décoction de tanaisie

Araignée rouge de la carotte (voir ACARIEN)

Carotte

Semer des graines de radis en même temps

Chenille

Chou, navet, poireau, pois

Enlever le plus gros à la main Pulvérisations d'infusion d'absinthe à 3% sur les feuilles Décoction de sureau et décoction de tanaisie placer des branches de genêt sur les plantes

Cochenille

Agrumes et dans la serre

Pulvériser avec de la bouillie soufrée Supprimer les cochenilles avec un coton imbibé d'alcool, de vinaigre ou de bière Nettoyer les feuilles à l'eau savonneuse Vaporisation de sulfate de nicotine Huile minérale blanche

Les Courtilières

Racines, bulbes et tubercules

Enterrer des pots ou boites de conserve au ras du sol dans lesquelles on verse un peu de térébenthine (qui les attire). Les courtilières tomberont dans les récipients. Recueillir et éliminer les adultes Le marc de café éloigne les courtilières

Doryphore

Pomme de terre, tomate, aubergine Racines, bulbes et tubercules

Cultiver du lin à proximité en association avec capucine et basilic ou en infusion intercaler les plants d'haricot Les graines de ricin attirent les doryphores et les empoisonnent Purin d'ortie

Fourmis

texte à venir

Décoction de feuilles de noyer citron moisi Menthe, Tanaisie Détruire les pucerons qui sont souvent à proximité Verser de l'eau bouillante sur la fourmilière

Limaces

chou, hosta, salade

Centre de bois Marc de café Infusion d'absinthe ou de valériane Soucoupe de bière mélangée à de l'eau sucrée Sciure de bois terre diatomée asperger les plantes et le sol d'une poudre d'aromatiques: santoline, rue, lavande, romarin, sauge, menthe Éviter le fumier frais qui favorise la venue des limaces Coquilles d'œuf pilées Tracer des cercles de chaux vive autour des plants Les fissures des terres craquelées servent d'abri aux limaces Planter des tagetes à différents endroits du jardin (les tagetes attirent les limaces) . Il suffira de les ramasser. Les pièges avec des planches de bois ou sacs de jute entre les légumes et les retourner régulièrement. Arroser le matin plutôt que le soir pour limiter leur activité nocturne des limaces et escargots

Mouches de la carotte

Carotte, rutabaga, persil

Pratiquer la rotation des cultures (semer après poireau ou oignon) Semer très tôt (mars - avril) ou très tard (juillet) Mettre de la tanaisie, de la fougère, de l'aneth ou de la lavande entre les rangs romarin, la cendre de bois, la sciure fraîche de conifère, l'eau de chaux éloignent l'insecte Saupoudrer les graines de suie de charbon, de poudre de tabac, de sel, de naphtaline, qui ont un effet répulsif. Décoction de tanaisie

Mouches de l'oignon

Oignon, échalote, poireau, ail

Pratiquer la rotation des cultures (semer après poireau ou oignon) ne pas utiliser de purin ou fumier frais semer ou planter tardivement Associer les oignons avec des carottes le romarin, la cendre de bois, le mulch de sciure fraîche de conifère, l'eau de chaux éloignent l'insecte Poudrer les bulbes à planter avec des algues calcaires ou des poudres de roche Décoction de tanaisie Éliminer ou brûler les parties atteintes Ne pas re cultiver oignon et échalote sur les parcelles parasitées pendant 2 ou 3 ans

Nématodes (ou anguillules) Vers minuscules qui pénètrent dans la plante

Pommes de terre, tomate, échalotes, poireaux

Pratiquer la rotation des cultures (semer après poireau ou oignon) Planter des œillets d'Inde, leurs sécrétions radiculaires attirent et détruisent les nématodes Éviter de mouiller de feuillage Soucis

Piéride du chou a venir

chou

Surveiller régulièrement le dessous des feuilles et éliminer les oeufs Cultiver à proximité chanvre, capucine, mélisse, hysope, tomate, menthe, romarin, sauge, tanaisie, absinthe et thym qui repoussent les papillons de la piéride du chou. Pulvériser des préparations à base de tanaisie, de thym ou de sauge au moment des vols des papillons. pyrèthre roténone Les feuilles de fougères étalées sur les choux empêcheront les papillons de la piéride de se poser sur les choux. Purin de feuilles et de tiges de tomates.

Pucerons

attaque une multitude de plantes et légumes

Purin d'ortie Purin de sureau Purin de fougère purin d'angélique Décoction d'absinthe, de tanaisie, de rhubarbe ou de sureau Broyer des feuilles de menthe avec de l'eau, filtrer et vaporiser Pulvériser avec l'eau de cuisson des pommes de terre Cendre de bois Feuilles de tomate Oeillets d'Inde, Soucis, capucine, menthe, ail, mélisse, ortie, ricin et coriandre contre le puceron noir Capucine (contre le puceron lanigère), Ortie contre les pucerons verts Pyrèthre Roténone Talc Planter de la rue ou disposer des tiges de rue dans les cultures

Punaises

Choux (punaise verte), cucurbitacées, framboisier

Nettoyer régulièrement le jardin. Éviter la présence de tas de bois, fagots. Les plants de radis, capucines, œillets d'Inde et absinthe repoussent la punaise de la courge Vaporiser un mélange fait d'une poignée de cendres de bois et de chaux hydratée dans 8 litres d’eau

Les taupins(larve) ou Ver fil de fer a venir

Pomme de terre, salades, carottes, asperges, fraisiers, légumineuses

si il y a infestation, privilégier la culture des tomates ou crucifères Les attirer avec des pommes de terre coupées en 2 puis les détruire

Teigne du poireau ver de poireau C'est un papillon blanc jaunâtre (chenille)qui fait 10 mm et qui se nourrit des feuilles puis du cœur de la plante

Pomme de terre, salades, carottes, asperges, fraisiers, légumineuses

Laisser les plants deux jours sur le sol avant de les avant de repiquer plonger les plants l'eau additionnée d'eau de Javel Purin de feuilles et tiges de tomates infusion de rhubarbe roténone Pyrèthre

Les thrips

Poireau, oignon, pois, tomate et dans la serre Les feuilles attaquées prennent des reflets argentés

Les éloigner par un fort jet d'eau arroser suffisamment les plantes menacées Pyrèthre ou roténone (la sécheresse et les fortes températures favorisent le développement des thrips)

Les tipules ( larves)

Pomme de terre, betterave

Bien travailler la terre pour exposer les larves

Les vers blancs (larve du hanneton)

Salade, poireau, racines des légumes feuilles

Semer des engrais verts de type sarrasin ou colza (les larves n'aiment pas les racines de ces plantes Enfouir des feuilles de chou, de navet ou de moutarde, hachées grossièrement Biner régulièrement

Les vers gris (larve de la noctuelle des moissons)

Salade, chou, fraisier, radis, carotte

Enterrer des feuilles d écorces de chênes Biner régulièrement

Verticilliose

Pomme de terre, aubergines, artichaut, tomate, abricotier, framboisier, chrysanthème, pelargonium, érable, forsythia, lilas, rosier, œillet, aster etc.

 

 

 

 


- Toutes ces recettes sont des notes que j'ai prises au fil des ans , dans des revues, des livres traitant des recettes maison, et aucune n'avaient de copyright.

Je considère que seul les produits, dites chimiques et qui sont commercialisés peuvent prétendre avoir un copyright. signé Brigitte Bompard.

 

 

Dossier de Brigitte sur les traitements et remédes naturels contre les parasites,

insectes ou maladies des plantes du jardin .

Merci pour ce fabuleux travail de compilation et merci de nous le partager.

 


 

 


  Commentaire d'Agnés suite à cet article (- merci Agnés pour ces précisions).


"Attention au pyrèthre et à la roténone, car ils ne sont pas si inoffensifs que çà pour la faune sauvage (notamment les poissons qui vont être empoisonnés par les insectes qu'ils mangent, et les abeilles en ce qui concerne la roténone,il me semble).
bien se souvenir que les produits "naturels" ne sont pas inoffensifs, mais au contraire extrêmement puissants. le thuya, par exemple, est mortel, alors mieux vaut ne pas l'utiliser, ni en planter dans son jardin, surtout s'il y a des enfants !"

Repost 0
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 21:23


Il peut être intéressant de faire ses semences pour diverses raisons : elles sont assez chères dans le commerce et cela représente une économie dans le budget jardinage, il est aussi satisfaisant de « faire soi-même » et rassurant d’être un peu plus indépendant…

Cela nécessite un peu plus de travail et d’attention et quelques habitudes nouvelles, car il faut aussi prévoir pas mal de place en plus puisque certaines plates-bandes ou parties de plates-bandes restent occupées pratiquement toute l’année et même, pour les bisannuelles, une année et demie…

 


Voici quelques règles générales :

Il faut essayer de choisir et laisser pousser des porte-graines vigoureux, veiller à ce que leur santé ou leur croissance ne soit pas trop entravée par d’autres plantes, trop de mauvaises herbes, les travaux de proximité, et cela tout au long de leur croissance jusqu’à leur maturité. Il faudra souvent en tuteurer certains.

Certaines plantes peuvent s’hybrider càd se mélanger (cucurbitacées, crucifères, ombellifères notamment) et si on veut éviter cela il est nécessaire de faire pousser les différentes variétés en des endroits différents, ou à des distances suffisamment espacées, ce qui n’est pas toujours facile si on a un petit jardin. De même les potirons du voisin peuvent influencer vos potimarrons par exemple. Et la carotte peut s’hybrider avec la carotte sauvage… Par contre des hybrides peuvent donner des surprises intéressantes, et sont de toute façon aussi comestibles (sauf éventuellement si vous plantez des coloquintes à côté de vos potirons, mais vous ne risquez quand même pas de vous empoisonner).


Les graines doivent être récoltées à complète maturité, mais avant qu’elles ne tombent d’elles même. On peut aussi échelonner les récoltes et prélever les graines qui mûrissent au fur et à mesure. Quelques variétés, qui tombent très vite et que l’on risque de perdre (mâche par ex., à moins que l’on ne veuille la laisser se ressemer toute seule au même endroit) doivent être surveillées de près pour ne pas louper la récolte et arriver alors que toutes les graines sont déjà tombées…

En principe on utilise pour les semis les graines les plus belles et les plus grosses, mais je ne m’interdis pas d’utiliser du vrac. Cela dépend du degré de sélection que l'on a envie d'opérer.

Pour les sécher, les semences peuvent être étalées à l’ombre dans des clayettes, sur un support comme du papier ou du tissu, on peut aussi pour certaines suspendre les plantes à l’envers après récolte et les faire sécher à la façon des bouquets secs ou des bouquets de plantes à tisanes.

Les graines doivent ensuite être stockées au frais et au sec. Personnellement nous les mettons, une fois qu’elles sont parfaitement sèches, dans des bocaux de verres fermés d’un couvercle étanche. On peut aussi les conserver dans des enveloppes ou sachets papier ou kraft, à condition qu’on soit sûr qu’elles ne peuvent prendre l’humidité ambiante, sinon elles moisissent et ne sont souvent plus bonnes.

Les plantes annuelles sont des plantes qui terminent leur cycle en une seule année. Elles donnent donc des graines dans l’année, en général après l’été. Les plantes bisannuelles donnent en général la production dans l’année, mais ne fleurissent et donnent des semences que l’année suivante (c’est le cas de beaucoup de légumes « racines »). Il faut donc souvent leur faire passer l’hiver en cave – si elles craignent le gel – et les replanter au printemps, uniquement dans le but d’obtenir des graines.

Pour obtenir les graines de ces légumes racines on peut aussi prendre les légumes achetés dans le commerce au printemps, et les planter au jardin : ils monteront à graines au courant de l’année. Mais ça peut ne pas fonctionner si ce sont des hybrides F1, ou encore ça peut donner des variétés autres.

Il est utile de conserver en surplus des graines inutilisées pour la seconde année, et donc d’en produire suffisamment : cela permet d’avoir des réserves et de ressemer en cas d’échec du semis, mais aussi d’avoir des graines en cas d’échec de la production de graines.

Dans le jardin, on peut laisser en place et souvent tuteurer les porte-graines. Mais afin que toutes les plates-bandes ne soient pas occupées, les porte-graines étant éparpillés partout dans le jardin après les récoltes, on peut précautionneusement, avec une grosse motte, déplacer ces porte-graines en un autre endroit du jardin pour les rassembler un peu.

 

 

Aubergines : comme la tomate.

Bette (blette/poirée) : bisannuelle qui monte facilement à graine l’année suivante. A laisser en place – éventuellement protéger un peu du grand froid.

Betterave : au printemps planter une betterave de l’année précédente. Elle va alors monter à graines.

Carotte : conserver quelques belles carottes en cave, durant l’hiver. Replanter en février mars, en espaçant de 60 cm environ. Ne garder que les ombelles les plus belles et couper les autres.
Enlever si possible les carottes sauvages s’il y en a à proximité.

Céleri (rave, branche, à couper) : les raves doivent être conservés en cave en hiver, puis replantés au printemps. Les autres peuvent rester à l’extérieur, mais en les protégeant des grands froids. Ils montent tous à graine l’année suivant leur semis. Ont tendance à revenir parfois spontanément si les semis tombent.

Chicorée frisée et scarole : conserver l’une ou l’autre belle en cave en hiver avec une motte, ou dans un châssis protégé, replanter en pleine terre au printemps. Récolte des graines à la fin de l’été.

Chou pommés : conserver des choux entiers, dont on peut consommer la pomme au courant de l’hiver. En la coupant laisser quelques feuilles sur le trognon. Sur celui-ci, planté au printemps, pousseront des rameaux qui donneront des fleurs puis des graines. Les graines de la base seront les plus grosses et mûriront avant les suivantes situées plus haut sur la tige. Cueillir les cosses à maturité en général juillet (surveiller) juste avant que les graines ne tombent.

Chou de Bruxelles : on peut laisser en place en hiver. Ne pas récolter les pommes, qui donneront fleurs puis graines. Un peu comme le chou précédent.

Chou fleur : difficile à réussir (aléas climatiques), mettre en réserve des graines les années propices… laisser monter à fleur. Pincer l’extrémité des rameaux, les fleurs de la base donneront les semences. Récoltées en août-septembre, un peu avant maturité, puis séchées dans leur cosse.

Concombre : extraire les graines d’un beau fruit bien mûr. Les laver et les sécher.

Courge : comme ci-dessus.

Cresson alénois : monte assez rapidement et facilement à graines.

Epinards : annuelle ou bisannuelle selon la date du semis. Donne de grosses graines faciles à récupérer.

Fève : tuteurer les pieds les plus sains et vigoureux pour récolter les semences à pleine maturité.

Haricot : Les premières gousses mûres fournissent les meilleures semences. Ce sont en fait les haricots que l’on utilise en haricots secs. Choisir les plus gros dans les gousses ayant donné beaucoup de beaux grains.

Laitue, Romaine : pour les laitues de printemps on laisse monter à graines l’une ou l’autre belle (éventuellement tuteurer) Couper à maturité et faire sécher à l’ombre puis battre ou égrener à la main.
Les laitues d’automne et d’hiver doivent être protégées pendant la mauvaise saison à l’aide de paille ou de feuilles. Elles montent à graines l’année suivante.

Mâche : laisser les plus belles en place. Elles montent à graine l’année suivante. Les graines tombent très facilement : arracher avec un peu de terre juste avant pleine maturité pour faire sécher à l’ombre et battre ensuite.
Les graines de mâche âgées de deux ans germent mieux que les semences nouvelles.

Melon : voir concombre.

Navet : planter un navet de l’année précédente, qui va monter à graine. Faciles à récolter mais surveiller car tombent facilement à maturité.

Oignon : récolter de beaux bulbes à maturité. Conserver à l’abri à basse température afin qu’ils ne redémarrent pas trop vite. Planter au printemps. Tuteurer ensuite. On peut récolter en coupant la hampe entière que l’on conserve telle que ; les suspendre en botte s’il y en a plusieurs.

Panais : comme la carotte.

Persil : il monte à graine l’année suivant le semis. Protéger éventuellement un peu la racine par grand froid. Les graines sont bien accrochées et doivent être enlevées manuellement.

Poireau : On peut laisser en place ou mettre en jauge pendant l’hiver pour replanter au printemps. Monte au printemps. Un peu comme l’oignon, les graines mûrissent et tiennent bien sur pied. Eventuellement tuteurer. Attention une fois récolté il n’est plus évident de les distinguer des oignons… Il faut donc bien les marquer, si on conserve les deux simultanément.

Pois : voir haricots.

Pomme de terre : utiliser des pommes de terre de taille moyenne que l’on met de côté dans des clayettes dès leur récolte, dans un local frais (cave). On plante lorsqu’elles germent au printemps. On peut aussi planter tous les restes de pommes de terre qui se mettent à germer au printemps, et l’on peut même couper en deux les grosses qui comportent suffisamment de germes.

Potiron : voir concombre.

Radis : font des graines à la fin de l’été pour les radis semés au printemps. Pour les radis d’hiver on garde en cave et l’on plante le radis au printemps suivant, afin qu’il monte à graine au printemps. Graines en été.

Tomate : prendre les pépins de belles tomates et les extraire, les laver et les sécher.

Topinambour : planter des topinambour, en ayant soin de choisir les biens gros ronds et réguliers. Ils reviennent ensuite tout seuls car il en reste toujours dans le sol. Pour démarrer, on peut acheter des topinambours dans le commerce.



MEDICINALES ET CONDIMENTAIRES :

Gagnent à être multipliées par éclats, marcottage, mais aussi semis. Pour certaines cependant les semences sont extrêmement petites et parfois difficiles à récupérer, mais aussi, pour les méridionales, elles n’arrivent pas à bonne maturité en raison d’une fin de saison précoce (nord de la France).

Aneth : graines en été. Faciles à récupérer

 

Anis : graines fin d’été

 

Basilic : graines en été ou fin d’été (peut ne pas mûrir si froid précoce ou semis tardif) demande de l’attention afin qu’elles ne tombent pas de leurs « cossettes » ou que le tout ne moisisse pas (partie nord de la France)

 

Camomille : se reproduit en principe toute seule. Pour cela laisser se faner les fleurs sur place. On peut transplanter ailleurs les plants qui viennent spontanément au printemps. Attention peut se transformer en « mauvaise herbe ».

Capucine : ramasser les grosses graines après les fleurs fanées, au courant de l’été et surtout en automne, la capucine étant une fleur assez tardive. Peut se ressemer toute seule.

 

Cerfeuil : annuel ou bisannuel selon le moment du semis. On récupère facilement les graines longues et noires en laissant mûrir après la floraison. Parfois tuteurer.

 

Ciboulette : les graines viennent facilement après les fleurs, aussi multiplication par division des touffes.

 

Coriandre : monte facilement à graine dans l’année. S’utilise en vert (c’est le persil arabe) ou en graines. Graines bien fixées doivent être enlevées manuellement : sécher d’abord en bouquets suspendus.

 

Estragon vrai : éclats (ne fait pas de graines)

 

Estragon de Russie : odeur et goût plutôt discrets (par rapport à l’estragon vrai)
Devient deux fois plus grand que le précédent. Fait des fleurs puis des graines. Mais multiplication plus facile par éclats de touffes. Plus prolifique et résistant que le précédent, mais moins prisé : on l’accuse de n’avoir aucun goût.
Fenouil : graines en fin de saison.
Laurier : multiplier par souches boutures.
Marjolaine vraie : graines très petites et pas évidentes à faire mûrir dans la moitié nord de la France. ( ?)
Origan : vivace, on peut facilement diviser les touffes ou replanter des rejets.
Mélisse : division des touffes. Se sème aussi spontanément.
Menthe : racines rampantes, facile à diviser : peut même devenir une « mauvaise herbe ».
Oseille : on peut diviser les touffes ou récolter les semences en été.
Raifort officinal : se ressème facilement de lui même ou récolte des semences en été.
Raifort racine : multiplication facile par éclats de racines.

 

Romarin : pas facile de faire des graines dans la partie nord de la France. Peut se multiplier aussi par éclats de touffes, boutures, marcotte au printemps ou en automne.

 

Sarriette annuelle : se ressème spontanément.
Sarriette vivace : de préférence boutures.
Sauge : graines faciles à récupérer en été. Mais tombent facilement si mûres. Boutures à la fin du printemps.
Thym : se ressème de lui même dans de bonnes conditions (moins facilement dans le nord). Sinon éclats de touffes, boutures.

 

Question :

Concernant le navet, faut-il replanter un sujet récolté précédemment ? Faut-il prendre des précautions afin de le conserver?

Deux méthodes fonctionnent : un navet conservé en cave est replanté au printemps...
et là j'avais une plate-bande où les navets étaient trop serrés et ne sont pas devenus gros : je les ai laissés dehors sans m'en occuper et au printemps ils ont tous monté à graine ; j'ai récupéré les semences il y a trois semaines.

Je n'ai pas encore de longue expérience pour les navets de sorte qu'il faut voir ce que ça donne : peut-il y avoir alors des navets qui p.ex. montent trop vite sans faire de gros navets... je ne sais pas encore et je continue d'essayer.


 

http://www.meilleurduchef.com/cgi/mdc/forum/fr?f=alimention&id=1113129394-24473-203

 

Repost 0
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 15:55

 

 

 

 


Face aux mensonges des apprentis-sorciers de l'agrochimie

 

 

Daniel BOUIX, apiculteur, membre des commissions nationales « apiculture, pesticides et OGM » de la confédération paysanne, avec le soutien devallespir terre vivante, collectif antiOGM66, alternatives aux pesticides66,

vous invitent à une

 

 

CONFERENCE DEBAT sur les OGM

le JEUDI 16 FEVRIER 2012

20h00

salle BUISSON (à côté de la mairie)

à ARGELES sur mer

 

avec la participation de Guy Kastler

délégué général semences paysannes

animateur confédération paysanne

 

 

 

 

Repost 0
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 17:04


Lettre ouverte aux maires ,
par le collectif pour des alternatives  des PO

« Chaque année est organisée une « Semaine pour les alternatives aux pesticides ».    

 

                           A travers différentes actions d'information et de sensibilisation, cette initiative vise à alerter sur les risques sanitaires et environnementaux liés à l'utilisation des pesticides.

Risques d’autant plus  inacceptables du fait de l’existence d’alternatives viables aux traitements chimiques.

Le Collectif départemental pour les alternatives aux pesticides s'associe à cette démarche qui cette année se déroulera du 20 au 30 mars 2012.

Il nous semble que les collectivités locales (communes et regroupements intercommunaux), directement impliquées dans le plan Ecophyto 2018, doivent être les premiers partenaires de cette grande opération d’abandon des pesticides.


En effet, la position d'une collectivité sur ce sujet trouve une application immédiate dans la gestion de ses espaces verts.
Le niveau communal étant le plus proche de l'ensemble des citoyens, il doit d’une part être le reflet de leurs aspirations, et d'autre part il dispose de moyens d'actions qui lui permettent de sensibiliser chaque individu dans sa vie quotidienne.

Vous pouvez aussi être un relais efficace pour l’information et la sensibilisation auprès des jardiniers amateurs et des professionnels de l'agriculture.
Vous trouverez, sur le site
 www.semaine-sans-pesticides.com,
des documents sur les alternatives aux pesticides à diffuser sans restriction. »

 


Monsanto n'a pas le droit d'interdire aux apiculteurs de vendre leur miel

Vendredi 6 janvier,

les apiculteurs de la Confédération Paysanne ont investi avec leurs ruches le site de Monsanto à Monbéqui dans le Tarn et Garonne. Plus de 150 paysans et citoyens les ont accompagnés toute la journée. Par ce premier avertissement, ils sont venus dire à Monsanto : si tu veux interdire à nos abeilles de butiner dans les champs, nos abeilles t'interdiront de trafiquer dans tes laboratoires.

En effet, tout miel contenant le moindre grain de pollen de l'OGM MON 810 est désormais interdit à la vente et doit être détruit comme un déchet toxique.

 

Le Conseil d’État a levé fin novembre le moratoire interdisant la culture de cet OGM. Le compte à rebours infernal est enclenché : en janvier, les OGM sont distribués dans les fermes pour être semés au printemps. En juillet les abeilles devront quitter tous les départements où fleurit le maïs, soit la quasi totalité du territoire français. Les apiculteurs feront faillite, les cultures et les plantes sauvages qui ont besoin d'être pollinisées par les abeilles ne se reproduiront plus.

Il ne sert à rien de prendre un nouveau moratoire qui sera à nouveau annulé. En refusant de financer la moindre étude scientifique indépendante des producteur d'OGM, le gouvernement s'est privé du seul outil lui permettant de prendre un moratoire selon les règles européennes. Aucune étude scientifique validée par les instances officielles ne montre ce qui est désormais évident : la coexistence entre les OGM et les abeilles est impossible.

Mais le gouvernement peut appliquer la loi française qui dit que " les OGM ne peuvent être cultivés, commercialisés ou utilisés que dans le respect de l'environnement et de la santé publique, des structures agricoles, des écosystèmes locaux et des filières de production et commerciales qualifiées "sans OGM". Il peut aussi appliquer la règlementation européenne qui autorise les États à "prendre des mesures nécessaires pour éviter la présence d'OGM dans d'autres produits", y compris en "interdisant la culture d'OGM sur de vastes territoires".

 

La "liberté de produire des OGM" ne permet en effet pas d'interdire à ses voisins de continuer à exercer leurs activités.


Le gouvernement doit interdire immédiatement toute cession, toute vente et toute culture de MON 810, sans attendre que les sacs de semences soient dans les fermes prêts à être semés. La Confédération Paysanne ira vendredi 13 janvier au Ministère de l’Écologie, avec l'Union Nationale de l'Apiculture Française, pour vérifier que le gouvernement tient ses engagements.



 

Et pour soutenir l'association,

 

devenez adhérent (si ce n'est pas déjà fait !)

 

 

Bulletin de (ré)adhésion    Année 2012

“ individuel : 10 €    “ couple : 15 €        “ membre Solidaire : 20 € (ou +)
 

 

 

 

Nom et adresse : ……………………………………………………………………………………………………………………………………….
Téléphone : ………………………………        Email : …………………………………………………………………………………….


Mas Pujol
66400 Céret


04 68 87 16 91
04 68 83 15 84
04 68 87 19 90

vallespirterresvivantes@laposte.net
vallespirterresvivantes@blogspot.com

Vallespir Terres Vivantes se réunit
chaque premier lundi du mois à 19 H 30
au 7 avenue G Clémenceau 1er étage à Céret

 



Repost 0
2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 10:34

 

sur le blog :

http://detourparlaterre.over-blog.com/categorie-11784147.html

 
merci pour ce blog
avec cette excellente synthèse
et tous ces liens,
sur des "grands" qui participent
ou ont participé activement,
à la protection de notre planète Terre
Cath, créatrice du bog Vallespir en réseau....


A venir

Déjà une petite vidéo 

http://www.dailymotion.com/video/x724te_interview-jean-marie-pelt_news

 

et sa bibliographie prise sur le site de Evene.fr et reproduit ci dessous 

 

Bibliographie

9782842779849.jpgLa note evene : 4/5La note evene : 4/5

Les Vertus des plantes

de Jean-Marie Pelt

[Pratique]

Les plantes sont d'étonnantes usines vivantes qui synthétisent d'innombrables molécules destinées à les défendre contre les attaques des prédateurs et des parasites. Mais l'homme a depuis longtemps appris à connaître et à détourner ces pouvoirs [...] 

fleche_rouge.gif Plus sur "Les Vertus des plantes"

9782213636863.jpg

La Raison du plus faible

de Jean-Marie Pelt

[Sciences et Techniques]

Alors que l'on s'apprête à célébrer en 2009 le cent cinquantième anniversaire de la théorie de l'évolution fondée par Darwin dans L''Origine des espèces', le nouvel essai de Jean-Marie Pelt s'emploie à récuser la fameuse "loi de la jungle" [...] 

fleche_rouge.gif Plus sur "La Raison du plus faible"

9782842779832.jpg

Ces plantes que l’on mange

de Jean-Marie Pelt

[Sciences et Techniques]

Les fruits, les légumes, les céréales et les huiles végétales sont aujourd'hui à la mode en matière de nutrition. Pourtant, ils sont consommés depuis la nuit des temps, et chacun d'eux a sa propre histoire. C'est de cette histoire que Jean-Marie [...] 

fleche_rouge.gif Plus sur "Ces plantes que l’on mange"

9782253118152.jpg

Nouveau Tour du monde d’un écologiste

de Jean-Marie Pelt

[Voyage et Nature]

'Le nouveau tour du monde' de Jean-Marie Pelt débute à Tenerife, aux Canaries, où l'on découvre les conditions ayant présidé aux origines de la vie. Parcourant cette île du littoral jusqu'au sommet du volcan, se succèdent des zones de végétation [...] 

fleche_rouge.gif Plus sur "Nouveau Tour du monde d’un écologiste"

9782226178558.jpg

Le Monde s’est-il créé tout seul ?

de Collectif

[Philosophie]

Six entretiens avec des scientifiques, dont cinq de renommée internationale, interrogés sur l'origine du monde. La "règle du jeu" est simple : le premier pose la thèse audacieuse que l'univers a forcément été "voulu" par une conscience créatrice [...] 

fleche_rouge.gif Plus sur "Le Monde s’est-il créé tout seul ?"

9782842777142.jpg

La Beauté des fleurs et des plantes décoratives

de Jean-Marie Pelt

[Voyage et Nature]

De la nature la plus sauvage aux espaces que l'homme aime à leur aménager, les fleurs et les plantes nous prouvent chaque jour leurs multiples vertus ornementales. Dans cet ouvrage, Jean-Marie Pelt raconte l'aventure des plantes qui ornent [...] 

fleche_rouge.gif Plus sur "La Beauté des fleurs et des plantes décoratives"

9782213625706.jpg

C’est vert et ça marche !

de Jean-Marie Pelt

[Histoire et Actualité]

Chacun peut constater les changements climatiques de notre planète. C'est pour l'instant le signe le plus tangible d'un bouleversement écologique majeur qui s'annonce. Un scénario catastrophe se dessine ainsi à l'horizon, qui impose des [...] 

fleche_rouge.gif Plus sur "C’est vert et ça marche !"

2253114235.jpg

Solidarité chez les plantes, les animaux, les humains

de Jean-Marie Pelt

[Voyage et Nature]

Une interprétation, fort discutable, de l'oeuvre de Darwin a imposé la compétition et la lutte comme les moteurs de la vie, aussi bien dans la nature que dans la société. Or la nature met en oeuvre d'innombrables systèmes de symbioses et [...] 

fleche_rouge.gif Plus sur "Solidarité chez les plantes, les animaux, les humains"

2213622140.jpg

Nouveau Tour du monde d’un écologiste

de Jean-Marie Pelt

[Voyage et Nature]

'Le nouveau tour du monde' de Jean-Marie Pelt débute à Tenerife, aux Canaries, où l'on découvre les conditions ayant présidé aux origines de la vie. Parcourant cette île du littoral jusqu'au sommet du volcan, se succèdent des zones de végétation [...] 

fleche_rouge.gif Plus sur "Nouveau Tour du monde d’un écologiste"

2842775082.jpgLa note evene : 0/5La note evene : 0/5

Les Vertus des plantes

de Jean-Marie Pelt, Peter Lippmann

[Voyage et Nature]

Les plantes disposent d'une panoplie chimique riche et diversifiée. Les innombrables molécules qu'elles produisent leur permettent de se défendre face aux menaces extérieures. L'Homme a depuis longtemps appris à connaître et à détourner [...] 

fleche_rouge.gif Plus sur "Les Vertus des plantes"

2213620903.jpg

La Solidarité

de Jean-Marie Pelt

[Voyage et Nature]

Une interprétation, fort discutable, de l'oeuvre de Darwin a imposé la compétition et la lutte comme les moteurs de la vie, aussi bien dans la nature que dans la société. Or la nature met en oeuvre d'innombrables systèmes de symbioses et [...] 

fleche_rouge.gif Plus sur "La Solidarité "

2213616574.jpg

La Loi de la jungle

de Jean-Marie Pelt

[Voyage et Nature]

Compétition pour la lumière dans la forêt où les arbres les plus chétifs meurent étouffés par les plus forts ; conquête massive de territoires par de redoutables envahisseurs ; déploiement d'armes chimiques sophistiquées : les plantes ont [...] 

fleche_rouge.gif Plus sur "La Loi de la jungle"

2253144355.jpg

Les Langages secrets de la nature

de Jean-Marie Pelt

[Voyage et Nature]

A l'ère où la communication est devenue le maître mot d'une société éprise d'innovations technologiques mais en complet désarroi quant aux valeurs, les modèles inspirés de la nature peuvent suggérer d'utiles réflexions. Cet ouvrage lu, il [...] 

fleche_rouge.gif Plus sur "Les Langages secrets de la nature"

2213009880.jpg

La Prodigieuse Aventure des plantes

de Jean-Marie Pelt

[Voyage et Nature]

Les extraordinaires et véridiques tribulations des plantes racontées grâce a la complicité d'un homme de science et d'un autre de la rue, et tendant a montrer qu'elles ressemblent étrangement aux tribulations des hommes ! Ces plantes immobiles [...] 

fleche_rouge.gif Plus sur "La Prodigieuse Aventure des plantes"

Par detourparlaterre.over-blog.com - Publié dans : petites et grandes personnes de l'agriculture bio
Partager    
Mercredi 2 mars 2011 3 02 /03 /Mars /2011 09:24

 

Pierre RABHI( né dans le sud de l'Algérie, à Kenadsa en 1938 )



Né et élevé par ses parents dans sa petite enfance en Algérie puis recueilli par un couple de français, Pierre Rabhi connaît d'abord l'usine.

Il rompt rapidement avec le modèle sociétal qu'on lui propose et devient agriculteur en Ardèche. C'est sa ferme qui servira de laboratoire à sa méthode, l'agroécologie, qu'il n'a de cesse de diffuser, en contestation de la théorie du Progrès notamment scientifique, technique et économique et dans une logique de décroissance.

Il dénonce l'appauvrissement que subissent les agriculteurs du monde entier, les dégâts sur l'environnement, la non-durabilité mais aussi le non respect de l'être humain et de la Nature lié au système d'exploitation (voir d'accaparation) des ressources par les pays du Nord, et au sein de ces pays, par les élites.



Au delà des formations proposées aux paysans d'Afrique, de France et d'ailleurs à des méthodes respectant leurs traditions et la Nature, il est très sollicité pour participer à des colloques, conférences.... Il a fondé plusieurs mouvements collectifs : Carrefour International d’Echanges et de Pratiques Appliquées au Développement (CIEPAD), centre de formation à l'agro-écologie de Gorom Gorom, le réseau des Colibris, l'association Terre & Humanisme



Par ailleurs, il est reconnu depuis 1988 comme expert par les organisations internationales de la famille des Nations Unies, notamment sur les questions de lutte contre la désertification.



C'est un écrivain et un penseur français prodigue, dont voici la bibliographie :

  • Du Sahara aux Cévennes ou la reconquête du songe éd. de Candide, Lavilledieu, 1983, réed. Albin Michel, Paris, 1995

  • Le Gardien du Feu (roman) éd. de Candide, Lavilledieu, 1986, éd. Albin Michel, Paris (épuisé)

  • L’Offrande au crépuscule (Prix des sciences sociales agricoles du ministère de l’Agriculture) éd. de Candide, Lavilledieu, 1989, réed. aux éditions L’Harmattan, 2001

  • Le Recours à la terre (recueil d’articles ) éd. Terre du Ciel, Lyon, 1995, nouvelle éd. augm., 1999

  • Parole de Terre (récit didactique) éd. Albin Michel, Paris, 1995 (préface de Yehudi Menuhin)

  • Manifeste pour des Oasis en tous lieux. Ouvrage collectif sous la direction de Pierre Rabhi, 1997

  • Le gardien du feu: Message de sagesse des peuples traditionnels éd. Albin Michel, 2003

  • Graines de possibles: Regards croisés sur l'écologie, éd. Calmann-Lévy, 2005

  • Conscience et environnement: La symphonie de la vie éd. du Relié, 2006

  • La part du colibri: l'espèce humaine face à son devenir éd. L'Aube, 2006

  • Terre-Mère, homicide volontaire? éd. Le Navire en pleine ville, 2007

  • Vivre relié à l'essentiel: le XXI° sera spirituel... ou ne sera pas ! éd. Jouvence, 2007

  • L'homme entre terre et ciel: Nature, écologie et spiritualité éd. Jouvence, 2007

  • Petist mondes de la fôret. Les petites vagues éditions, 2007

  • Manifeste pour la terre et l'humanisme. Pour une insurrection des consciences éd Acte Sud, 2008



Sa fille, Sophie RABHI-BOUQUET,

a participé à la création du projet La ferme des enfants, le Hameau de Buis

Présentation ici :

http://www.la-ferme-des-enfants.com/hdb_hameau_presentation.html

 

 

Plus d'information sur les liens suivants : 

- le blog : http://www.pierrerabhi.org/blog/index.php?

- le site officiel : http://www.pierrerabhi.org/presentation.htm

- la fondation Terre et Humanisme : http://www.terre-humanisme.org/index.php/th/qui_sommes_nous/pierre_rabhi

- le collectif Colibri : http://www.colibris-lemouvement.org/index.php/TH/Pierre-Rabhi





A mon avis, il faut commencer tout d'abord par lire cette biographie concise sur le site - dont je ne suis pas une afficionados, Papa, t'inquiète icon_eek.gif - du Club des lectures essentielles (CLES) : link   (http://www.nouvellescles.com/Dossiers-thematiques/Ecologie-globale/Aux-racine-de-l-ecologie/article/rudolf-steiner-et-la-biodynamique)

 

Puis poursuivre par ce long article tiré de Perspectives : revue trimestrielle d’éducation comparée (Paris, UNESCO : Bureau international d’éducation), vol. XXIV, n° 3/4, 1994 (91/92), p. 577-595.)  ©UNESCO : Bureau international d’éducation, 2000

Je ne la reproduis pas ici mais voici le lien: link (http://www.ibe.unesco.org/publications/ThinkersPdf/steinerf.pdf)

 

Enfin, en venir à la raison pour laquelle j'entame cette série de présentations biographiques par Lui : la pensée et la conceptualisation de la bio-dynamie. 

Pour en savoir plus sur la génèse de cette nouvelle démarche et ses applications, je vous conseille ce site:  link (http://www.bio-dynamie.org/presentaion-agriculture-biodynamique/definition-agri-biodynamique.htm)

 

Bonne lecture !!!

 

 

 

 


Repost 0
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 16:47

2ème Rencontre


Dimanche 24 avril 2011 - salle des fêtes du BOULOU

 

Amoureux de la nature,

des Fleurs et du Jardin

 



naturefleursjardin.leboulou@laposte.net ..: 06 86 65 06 98

 

De 10 h à 15 h 1ère partie : EXPOSANTS

Aux Délices de Sand : Thés, torréfaction de café, Glaces artisanales au lait de brebis – (Sandrine MARTINEZ)

Domaine Els Barbats : Vins à la cave – (Paul MILHE POUTIGNON)

Domaine des Marie : Amandes, poudre d’amandes, crème – (Muriel de L’ESTRADE)

Mas Nou : Légumes naturels, sans pesticides, arrosés à l’eau de source – (Véronique FONTAINE)

Qu’est-ce que le « KEFIR » (CatherineANDRAL)

Mas le Cortal : OEufs de poules (Pierre MASSOTEAU)

Mas Nou : Elevage d’ovins (Claude PAGNON)

Soins visage & corps – Dr HAUSCHKA – (Christine LOMBARDO – Bio-esthéticienne)

« la Relaxation », Présentation de « bols », (Thérèse ROCA)

Présentation d’un four solaire – (Jean SERVANT)

Présentation d’un cuiseur parabolique – (Carmen & Yves GUILLARD)

Naturopathe, Micro nutritionniste, conseiller en hygiène de vie – (Philippe LAVELATTE)

Jardinier paysagiste – (Rémi DOMANGE)

Asso.des Amoureux de la Nature, des Fleurs et du Jardin : Echange de graines, de plants, produits phyto. naturels

 

 

 

 

De 15 h à 18 h 2ème partie : INTERVENANTS

.
Philippe LAVELATTE : Alimentation méditerranéenne, crétoise ou malbouffe…à vous de choisir
.
Jean SERVANT : Slow Food - La malbouffe ne passera pas !
.
François COVELLO Le plaisir naturel de semer, faire pousser, récolter ...


 

A partir de 18h, 3ème partie : « le plaisir de cette 2ème Rencontre »

.
Tirage de la tombola
.
Thème de la 3ème Rencontre en 2012
.
Apéritif
.
Animation de Laurent MARTINEZ, Suzanne LORME, Michel CLERGUE, ...


Repost 0
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 22:37

 

 

Vallespir Terres Vivantes

            et

le   Collectif Alternatives

aux Pesticides 66

                   

                     Présentent le film

 

Pesticides …non merci        

          De Michel Crozas et Marc Peyronnard

 

Vendredi 25 mars 20h30   

           St jean pla de corts

                Salle socio-culturelle

                         

          Débat avec un représentant de la  Confédération paysanne.

 

Alors que les pesticides envahissent nos assiettes, déciment nos abeilles, polluent notre environnement,se retrouvent dans notre corps et impactent notre santé…. Des hommes et des femmes s’unissent ou témoignent pour

dénoncer les méfaits des pesticides et pour promouvoir ,dans tous les domaines (agricole,collectivité,jardin) des méthodes alternatives respectueuses de l’Homme et de son environnement .

                                                                                      

 

vallespirterresvivantes@laposte.net          entrée libre

vallespirterresvivantes@blogspot.com

Repost 0

Bienvenue sur ce blog !!!!

Du haut de ma montagne, au dessus d'Amélie les Bains, je participe, à ma façon, à la création de liens "écolos et solidaires", à travers les articles mis sur ce blog !


Ce blog qui se veut interactif, vivant, joyeux, coloré et riche de toutes les belles initiatives qui naissent dans le Vallespir et bien au delà !

Bientôt 5 ans(anniversaire en février 2014) que je communique avec vous sur Vallespir en réseau et vous êtes de plus en plus nombreux à vous inscrire sur ce blog afin d'être rapidement informé !

IMGP2815.JPG

Qui suis-je ? Maman de 2 fillettes et de 3 grand gaillards ! J'aime vivre proche de la nature et poursuivre avec l'homme de ma vie, cette belle création de lieu convivial, serein, sain et ressourçant que nous gérons depuis 4 ans ...

Je jardine aussi et je  cuisine "bio" pour  nous et  toutes les personnes qui font étape ou souhaitent séjourner chez nous (écogîte de la palette !)

Vous pouvez me joindre par mail : cath-mourier@orange.fr

 

Udac66

Udac66
Conçu pour :
- Échanger
- S’entraider
- Connaitre les ressources locales 

(par thématiques et localités, pour consommer autrement).

Internet:  www.udac66.org
Mail: contact@udac66.org


se déplacer avec le bus à 1€!

 

Privilégiez les déplacements en bus à 1€ mis en place par le conseil général dans tous le département !

http://www.cg66.fr/553-plan-et-horaires.htm

 


Venir à l'écogîte de la Palette

crbst_randonneur.jpg04 68 21 37 24
 http://ecogitedetape66.com
ecogite-3--aout2013.jpg

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un gîte d'étape pour se ressourcer,

  se prélasser et surtout randonner

  toute l'année !!!

chambre-rev-d-oiseaux.jpg 



Table d'hôtes avec repas bio

Etape
et Courts séjours
Aire naturelle de camping

les filles à la rivière à 19h enfin l'été




Rubriques

Liens Locaux Ou/et Amis