Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 février 2014 3 26 /02 /février /2014 18:19

Créatrice de ce blog et responsable de ce que je diffuse, je me dois de  vous fais part de ce courrier concernant "l'affaire qui fait tant de bruit et à juste titre" !

 

Je vous incite de vérifier aussi de votre coté toutes les infos transmises, merci de votre fidélité et restons attentifs, ouverts aux multiples infos diffusées...

Catherine Mourier,

créatrice de ce blog, qui fêtera ces 5 ans dans 2 jours !!!




De : "Faucheurs volontaires Gard/Lozère"
A : "faucheurs30"
Copie à :
Objet : au sujet de la pétition "En prison pour avoir refusé de polluer"

  bonjour,

Vous avez diffusé, relayé (ou bien aller le faire) une pétition
concernant Emmanuel Giboulot, viticulteur en Côte d'Or, victime de
l'acharnement d'une réglementation liée à l'obligation d'utiliser des
pesticides contre la flavescence dorée.
Le sujet est réel, grave et important.
Une Cyber@ction N° 027L a déjà été entreprise le 28 novembre 2013 sur
ce sujet par Cyber@cteurs (4 383 participations).
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/condamne-avoir-refuse-polluer-nbsp-701.html
 
Néanmoins connaissez-vous l'IPSN (Institut Pour la Santé
Naturelle) de qui émane cette pétition actuelle ?
http://www.ipsn.eu/qui-sommes-nous/
(+ http://www.hoaxbuster.com/forum/en-prison-pour-avoir-refuse-de-polluer)

Cette association est situé en Belgique et dirigé par un français,
Augustin de Livois qui est aussi consultant en affaires publiques, en
d'autres termes, un lobbyiste bruxellois.
Cet obscur institut a déjà "oeuvré" en 2011 avec une pétition sur
"l'interdiction des plantes médicinales par l'Europe" ou "Mobilisation
pour les médecines naturelles". Il y avait plusieurs titres. Voici ce
qu'en dit Bastamag : "Augustin de Livois, consultant à FairValue
Corporate and Public Affairs, un cabinet de lobbying à Bruxelles.
Cette agence de conseil en communication << accompagne et conseille ses
clients pour faire de l'Europe non plus un obstacle mais au contraire
une chance et un levier pour leur développement >>.

La collecte de vos adresses électroniques, ou bien de
financements, paraissent être le fonds de commerce de cet institut.
Cherchez les membres de cet institut (mobilisation spontanée d'un
groupe de citoyens
avertis et sensibles aux problématiques de la médecine naturelle en
mars 2011), la création (prochaine...) d'un comité d'éthique
(constitué d'experts comme garants du sérieux du travail accompli, est
en cours
pour certifier le sérieux et l'éthique des informations diffusées),
les statuts (?), les actions (un catalogue d'intentions , etc...) :
bien trop opaque pour être honnête.

Le droit de se soigner autrement, certes mais pas avec lui ... Le
droit de cultiver autrement mais pas avec lui non plus.
 
Ne signez pas cette pétition.
Mais diffusez plutôt l'appel du comité de soutien. tract ci-joint.
et allez sur le site cyber@cteurs pour signer une vrai pétition
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/condamne-avoir-refuse-polluer-nbsp-701.html

Repost 0
26 février 2014 3 26 /02 /février /2014 11:59
 Institut pour la Protection de la Sante Naturelle Jugement le 7 avril  Madame, Monsieur, Comme vous l'avez sans doute entendu à la radio ou à la télévision, le viticulteur Emmanuel Giboulot, poursuivi pour avoir refusé un dangereux pesticide, est passé hier au tribunal correctionnel de Dijon, comme prévu. Nous étions plus de mille personnes à ses côtés. De nombreuses associations, locales et nationales, étaient présentes. Nous lui avons remis près de 500 000 pétitions de soutien, dans une atmosphère d'enthousiasme extraordinaire. Grâce à vous, je peux témoigner que cette épreuve a été transformée pour Emmanuel et sa compagne en un grand moment de chaleur et de convivialité. Vous pouvez consulter sur la page Facebook de soutien nos photos du pique-nique festif organisé devant le tribunal, et de la remise de notre pétition, juste avant l'audience. (1) Mais malgré cette mobilisation, la Procureure a insisté sur sa culpabilité. Elle a requis 1000 euros d'amende, dont la moitié avec sursis, avec inscription à son casier judiciaire . Le jugement sera rendu le 7 avril. Nul ne sait aujourd'hui de quel côté pencheront les juges. Mais une condamnation, même symbolique, serait un terrible désaveu envoyé au monde de l'agriculture bio, et une très mauvaise nouvelle pour l'environnement. Car, ne l'oublions pas, Emmanuel Giboulot entrerait alors juridiquement dans la catégorie des délinquants. Un homme qui mériterait au contraire d'être décoré pour son courage ! Cette condamnation, si elle a lieu, contribuera de façon grave à amplifier le climat de peur , et à décourager les bonnes volontés parmi les personnes tentées par l'approche biologique. Elle confirmera les agriculteurs biologiques dans l'idée que, quelles que soient leurs convictions personnelles, c'est au bout du compte les autorités administratives et leurs méthodes chimiques qui s'imposent sur leur propre terrain ! La décision du tribunal n'a pas encore été prise. Mais si notre mouvement s'essouffle maintenant, cela pourrait être considéré par les juges comme le signe que l'opinion publique se désintéresse du problème ! Ne commettons pas cette erreur stratégique . Poussons maintenant notre mobilisation encore plus loin. Nous avons encore 5 semaines et nous pouvons atteindre un million de signatures ! Je compte donc sur vous pour continuer à récolter des pétitions de soutien autour de vous en transférant l'appel d'Emmanuel Giboulot (à voir ici) .  Parmi bien d'autres, la radio Europe 1 a relevé l'exceptionnel mouvement de soutien autour d'Emmanuel, et indiqué que « cette mobilisation pourrait jouer en la faveur du vigneron lundi ». (2) C'est certainement vrai car, sans cela, la Procureure aurait très probablement requis une peine beaucoup plus grave. Mais en continuant à récolter des pétitions, nous pouvons obtenir qu'Emmanuel Giboulot soit relaxé et sorte du tribunal sans la moindre condamnation le 7 avril. Et c'est ça qui est, de très loin, le plus important. Face à nous, de puissants réseaux se mobilisent. Certains accusent Emmanuel Giboulot d'être un « intégriste du bio ». Il a pourtant déclaré lui-même à l'audience qu'il aurait accepté de traiter sa vigne si la menace de le maladie avait été réelle. Mais la maladie, la flavescence dorée, n'est même pas présente dans son département, la Côte-d'Or ! Il n'y en a pas à l'heure actuelle à des kilomètres autour de ses vignes. Traiter avec un pesticide ne servirait strictement à rien. D'autres font courir le bruit un peu partout sur Internet que le traitement par pesticide est indispensable et bénéfique. Ceci alors que l'Institut National de la Recherche Agronomique (INRA), a lui-même publié un rapport sur cette maladie, expliquant que les traitements actuels imposés aux agriculteurs sont : « polluants, coûteux, et contrecarrent la démarche de réduction de pesticides de la filière viticole. Ces plans de lutte obligatoire posent en outre d’énormes problèmes aux viticulteurs engagés en Agriculture Biologique ou en processus de conversion vers celle-ci. &nbsp;» (3) Encore une fois, nul ne sait aujourd'hui de quel côté pencheront les juges. Mais après tout ce que nous avons fait jusqu'à présent, n'abandonnons pas Emmanuel maintenant, alors que le danger d'une condamnation pèse plus que jamais sur sa tête . Continuez à rassembler des signatures de soutien autour de vous. Transférez la pétition à toutes les personnes que vous connaissez, en leur indiquant qu'elles ont encore jusqu'au 7 avril pour signer !  Le viticulteur poursuivi parle Rendez-vous ici pour écouter son témoignage.



notre page facebook


Un grand merci, Augustin de Livois Président de l' Institut pour la Protection de la Santé Naturelle Sources : 1 Notre page Facebook 2 Europe 1, Un agriculteur bio poursuivi pour avoir dit non aux pesticides 3 INRA, Flavescence dorée de la vigne Soutenez l'IPSN Vous souhaitez soutenir les actions de l'IPSN et faire un don : visitez la page ici . Institut pour la Protection de la Santé Naturelle Association sans but lucratif Rue du vieux Marché au grain, 48 1000 BRUXELLES IPSN

 

Le site de l'Institut pour la Protection de la Santé Naturelle est temporairement fermé pour faire face à l'afflux de signatures de soutien à Emmanuel Giboulot, viticulteur bio qui risque la prison lundi prochain pour avoir refusé de déverser un dangereux pesticide sur ses vignes. Rendez-vous ici pour écouter son témoignage.

Vous trouverez ci-dessous les informations principales du site. Je vous invite aussi à rejoindre notre page facebook pour être tenu au courant des prochaines conférences et événements que nous organisons.

Je vous prie de m'excuser pour la gêne occasionnée.

En soutien à Emmanuel Giboulot,

Augustin de Livois

IPSN
Rue du Vieux Marché aux grains, 48
Bruxelles - Belgique
contact@ipsn.eu

Repost 0
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 14:23

 

oui je sais, voilà la seconde pétition en ce jour dominical,

 

mais là reconnaissais que le Vallespir est en première ligne !

 

Comment ne pas réagir face à un projet aussi absurde ?

 

Amis et résidents du Vallespir,  

amoureux et habitants de la vallée du Tech,

 

signez la pétition !!!!!

 

Merci !

 

Catherine

créatrice de ce blog écolo et solidaire !!!!!


8860231520_97770bc72a.jpg

 

Bonjour à tous,
 
L'Assemblée Générale à peine passée, il faut reprendre vigoureusement une mobilisation tous azimuts.
C'est ainsi qu'aujourd'hui,  nous vous proposons de signer une pétition contre le projet de golf de Saint Jean Pla de Corts et de relayer notre action auprès de vos réseaux.
Cordialement,
 
 La vallée du Tech dans les Pyrénées-Orientales est soumise à un stress hydrique croissant donnant naissance à des tensions et à des conflits.
Cette situation nous oblige aujourd'hui à une reconsidération des usages des masses d'eau du bassin versant pour un partage équitable.
C'est dans ce contexte que se présente le projet de création d'un golf sur la commune de St Jean Pla de Corts.
>
> Pour signer la pétition contre ce golf :
>
> http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2014N45931
Repost 0
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 10:37

 

En prison pour avoir refusé de polluer !

Chère amie, cher ami,

Emmanuel Giboulot, viticulteur bio dans le département de la Côte-d'Or, exploite depuis plus de quarante ans 10 hectares de vignes en agriculture biologique.

Le 24 février 2014, il passera devant le tribunal correctionnel pour avoir refusé de déverser un dangereux pesticide sur sa vigne. Il encourt jusqu'à 6 mois d'emprisonnement et 30 000 euros d'amende.

Par solidarité avec lui, je vous demande de signer la déclaration de soutien située en bas de ce message.

Un insecticide qui détruit les abeilles

En juin dernier, pour contrer un risque hypothétique d'épidémie de flavescence dorée, une maladie de la vigne, le préfet de Côte-d'Or a pris un arrêté radical : tous les vignerons devront traiter leur vigne contre la cicadelle, l'insecte qui répand la maladie.

Le problème est que même l'insecticide le moins polluant contre la cicadelle tue les abeilles et la faune auxiliaire.

Il détruit toutes sortes d'insectes nécessaires à la régulation de la vigne pour éviter les parasites. Or, Emmanuel Giboulot travaille justement depuis plus de 40 ans à préserver les équilibres biologiques de sa vigne.


Il décide donc, fort logiquement, de lutter contre la cicadelle en choisissant parmi les nombreux traitements naturels bien connus des agriculteurs bio.


Le 30 juillet dernier, un inspecteur de la direction régionale de l'Agriculture arrive chez lui. L'inspecteur s'aperçoit qu'il n'a pas déversé de pesticide.

Il décide aussitôt de le signaler au procureur. Emmanuel Giboulot est mis en examen, comme un délinquant.

Traîné en correctionnelle !!

Emmanuel Giboulot est convoqué le 24 décembre pour un arrangement amiable avec le procureur, mais celui-ci annule au dernier moment.

Au lieu de classer l'affaire, le procureur décide de le renvoyer devant le tribunal correctionnel, avec un procès le 24 février prochain !

Emmanuel Giboulot sera donc jugé aux côtés de délinquants sexuels et de cambrioleurs endurcis, qui forment la population habituelle des audiences correctionnelles.

Le problème est que, en dehors de quelques réactions isolées, personne ne s'est exprimé publiquement pour défendre Emmanuel Giboulot.


Aucune réaction massive n'a eu lieu dans la population, jusqu'à présent.

L'IPSN avait créé une page de soutien sur Facebook pour Emmanuel Giboulot, qui a récolté plus de 35 000 soutiens. Mais, vu le contexte, la mobilisation doit aujourd'hui être infiniment plus forte et plus officielle.

Les alternatives naturelles sont efficaces !

En effet, contrairement à ce qu'affirment les autorités, il existe plusieurs moyens de protéger les vignes contre la cicadelle tout en respectant l'environnement :

  • les vignes peuvent être protégées avec des fougères et de l'argile calciné ;

  • des pièges à cicadelle existent, et ils sont efficaces (la cicadelle est attirée par la couleur orange) ;

  • on peut également poser entre les pieds de vigne de la paille d'avoine ou du papier d'aluminium, dont la forte intensité lumineuse empêche l'insecte de se poser. Des expériences ont montré que cette simple mesure est tout aussi efficace que l'insecticide ;

  • mais surtout, surtout, c'est en préservant la biodiversité qu'on lutte le mieux contre la cicadelle, car c'est un insecte apprécié par de nombreux prédateurs dans la nature. Le problème est que ces prédateurs, les araignées, la mante religieuse et certains types de punaises, ont aujourd'hui été éradiqués dans les vignes non biologiques, où la faune est ravagée par les insecticides.

Ces solutions ne devraient pas être combattues mais au contraire encouragées par les autorités.


Les agriculteurs qui les utilisent devraient être félicités et donnés en exemple, non pas soumis à la terreur d'une répression judiciaire.


C'est pourquoi je vous demande de signer la déclaration officielle de soutien à Emmanuel Giboulot.

Signez la déclaration de soutien

Emmanuel Giboulot ne doit pas se rendre au tribunal abandonné de tous. Il doit savoir qu'il est soutenu par des centaines de milliers de personnes.

Oui, si vous signez la déclaration de soutien ci-dessous, et si vous passez ce message à tout votre carnet d'adresses, nous pouvons provoquer une vague de solidarité historique dans le pays.


Nous pouvons aussi changer l'issue de ce procès en rassemblant des centaines de milliers de signatures de soutien.

Car sans réaction massive de la population, ce viticulteur risque très probablement d’être condamné, pour l'exemple.

La plupart des agriculteurs qui verront cela se le tiendront pour dit. Ils comprendront qu'ils doivent obéir aveuglément aux injonctions des autorités, y compris si cela implique d'empoisonner leur propre terre et de décimer plus encore les abeilles et autres insectes pollinisateurs !!


Ne laissez pas se commettre une telle injustice, avec des conséquences aussi lourdes et contraires à l'intérêt de tous. Manifestons publiquement notre réprobation la plus totale contre les réglementations qui marchent à l'envers et qui nuisent autant à l'environnement qu'au bon sens.


L'Institut pour la Protection de la Santé Naturelle vous appelle donc solennellement à signer la déclaration officielle de soutien à Emmanuel Giboulot et à la faire signer par tout votre entourage.


Cela ne vous demandera qu'un instant, mais c'est un moyen concret d'empêcher qu'une grave injustice ne soit commise, doublée d'une grave atteinte à notre planète.


S'il vous plaît, ne fermez pas cet email pour l'envoyer aux oubliettes. Ce serait un énorme gâchis. Puisque vous avez investi du temps pour lire ce message jusqu'ici, faites un geste simple et signez la déclaration officielle de soutien à Emmanuel Giboulot.


Puis transmettez ce message à toutes vos connaissances.

Un grand merci,

Avec tout mon dévouement,
Augustin de Livois

 

 

Institut pour la Protection de la Santé Naturelle

Institut pour la Protection de la Santé Naturelle – Rue du Vieux Marché au Grain 48, 1000 Bruxelles
www.ipsn.eu
Association sans but lucratif conforme à la loi du 27 juin 1921.
Repost 0
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 11:50

 

 


ROBIN DES TOITS
Correspondance : 33 rue d'Amsterdam 75008 Paris
Tél. : 33 1 47 00 96 33
E-mail : contact@robindestoits.org

Lettre ouverte
Madame Fleur Pellerin,
Ministre Déléguée à l'Economie Numérique
Copie à :
Madame Marisol TOURAINE, Ministre des Affaires sociales et de la Santé
Madame Marie-Arlette CARLOTTI, Ministre déléguée auprès de la Ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion
Objet : URGENT : Projet de 4G Orange en Vallespir, demande de retrait

Perpignan, le 18-11-2013,
Madame la Ministre,
Nous avons appris, par voie de presse, que l'opérateur Orange envisage un projet de déploiement et couverture 4G, tout début Décembre, dans les zones rurales sur les communes de Céret et Reynès, et que votre Ministère s'en soucie. Vous avez en effet présenté conjointement ce projet avec le PDG d'Orange comme un moyen d'augmenter les débits de l'Internet domestique.
Or, sur notre territoire des Pyrénées Orientales, sur la commune voisine de celle de Reynès (Amélie), se trouve l'une des dernières zones totalement préservée de toute pollution micro-ondes artificielles, la seule vraie zone de la sorte, sur tout le territoire national, en milieu habité et où les gens ne désirent pas recevoir de service de téléphonie mobile ou assimilé (il s'agit d'un choix de vie).
Si nous sommes tout à fait d'accord et avec le fait de vouloir résorber la fracture numérique et augmenter le débit des foyers situés loin des noeuds de raccordement abonnés, nous savons que la technologie la plus fiable pour y parvenir est la technologie filaire (cuivre via NRA-ZO, augmentation du diamètre des sections et fibre), sans aucun danger pour la santé, et de façon complémentaire, localement pour les habitants ruraux isolés la technologie satellitaire, qui offre aujourd'hui des améliorations des débits existants, sans besoin de passer par les antennes relais
avec les dangers sanitaires de la 4G. La combinaison de ces deux technologies (filaire et satellite) permet de développer l'Internet haut et très haut débit, et à la fois, de limiter l'exposition aux radiofréquences, comme le recommandent les autorités sanitaires internationales
Car il s'agit bien d'un problème de santé publique. Non seulement sur le plan global (toute la population est concernée par la surexposition aux hyperfréquences pulsées) mais aussi particulièrement en ce qui concerne les électro-hyper-sensibles. Le nombre de ces personnes, devenues biologiquement gravement allergiques aux ondes, jusqu'à devoir aller parfois se réfugier dans des grottes, pour fuir toute exposition aux micro-ondes, explose en France. Leur vie est d'autant plus un enfer que l'Etat n'est pas encore intervenu pour leur offrir des lieux de vie et de repos adaptés (loin des ondes).
C'est justement cela que nous nous proposons de faire, avec le soutien des élus locaux et de la population, à travers notre projet de valorisation de cette zone blanche unique, sur la commune d'Amélie les Bains, qui à peine né est remis en cause, avant sa mise en oeuvre, et mis en danger par celui d'Orange. Ce dernier qui prévoit qui plus est, de concentrer sur nos deux communes du Vallespir, jouxtant Amélie, plus d'un quart des expérimentations : 54 foyers
sur plus de 200 dans tout le Sud Ouest (200 répartis sur 33 communes au total dont 54 sur les deux communes de Céret et Reynès d'après la presse).
Vous pouvez, Madame la Ministre, aujourd'hui nous aider concrètement à concilier progrès humain et choix technologiques responsables en demandant à ORANGE, vu les conditions particulières et l'enjeu sanitaire et de développement durable liés à ce territoire, de retirer son projet de couverture imminente (début décembre) en 4G du Vallespir au profit d'une couverture satellitaire. De votre décision dépend le sort de beaucoup de personnes malades et handicapées électro-hyper-sensibles et de citoyens déterminés à faire respecter leurs droits.
Soyez assurée, Madame la Ministre, de toute notre considération.
Anne-Laure Mager,
Présidente de Robin des Toits Coordination Antennes Sud
Déléguée Robin des Toits Aude - Ariège - Pyrénées Orientales

 

 

 

 

 

 

Repost 0
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 11:42

 

 

 BONJOUR,


ORANGE VEUT BOMBARDER EN 4G (50%, au moins, d'ondes en plus) REYNES ET CERET
>
> > > REUNION PUBLIQUE :
>


>

à REYNES JEUDI 18H SALLE DES ECHOPPES
> > AU PONT DE REYNES
>
> > > > > ET
> >                                 
> > > à CERET VENDREDI 18H cinema le ceretan
>
> > > FAITES VITE PASSER L'INFO


>

ET VENEZ NOMBREUX aux deux réunions DIRE à Orange et aux Elus  : NON NOUS SOMMES PAS DES COBAYES !!!
>>

Robin des Toits P.O. et Vallespir Terres Vivantes


>

ps : pour vous donner une idée de la gravité de ce projet tout comme de sa mise en œuvre, les Maires eux mêmes ont appris son existence par voie de presse.
> >>

 


> > > TRACT CI dessous :

 

 

 

Robin des Toits 66 : 04-68-37-16-48 , vallespirterresvivantes@laposte.net ; al.robindestoits@ymail.com

 


La 4G pour le très haut débit…l’INTOX

Orange fait de la publicité pour la 4G qui permettrait le Très Haut Débit Fixe dans notre Vallespir…on croit cauchemarder !

Rappelons que nous sommes pour le Haut débit et le très haut débit pour tous, mais de là à nous bombarder d’ondes, là c’est non !

Pourquoi par les ondes ? Pourquoi encore des antennes ? Pourquoi des cobayes ? Pourquoi l’Etat ne garantit pas pour tous la même sécurité et les mêmes avantages avec un service de qualité (filaire-satellite)

Vallespir Terres Vivantes et Robin des Toits 66 sont contre cette solution malfaisante et propose la solution par le filaire (réseau du fixe renforcé) ou par le satellite si nécessaire (non nocif) qui sont aussi efficaces et sans risques.

Nous avons adressé des courriers à tous les responsables, pris rdv avec les communes de Céret et Reynès… notre environnement est à préserver par choix et par justice sans se laisser dicter des options aberrantes (souvenez vous de la THT et si en France nous avons été plutôt préservés, en Espagne des pylônes énormes détruisent le paysage et la qualité de vie).

De plus cette « expérimentation d’Orange » augmente énormément la puissance des ondes émises (au moins 50% de rayonnement en plus, cf. Lyon, Paris…) avec des effets sur les personnes électro-sensibles, le risque de voir d’autres cas se développer, de même le risque de brouiller le réseau TV par la TNT(donc ces ondes ne sont vraiment pas neutres) et nous ne parlons pas d’autres effets sur la vie des riverains et des « cobayes qui accepteraient ».

Alors nous exigeons une enquête publique, des réunions de concertation, le respect de « zone blanche » voulue par les habitants,

La garantie de la transparence et le respect de limiter les expositions aux ondes est explicité dans le rapport de l’ANSES paru il y a un mois (un organisme officiel en lien avec l’Etat)

Rejoignez nous et diffusez autour de vous pour arriver à faire entendre la volonté des habitants du Vallespir qui ne veulent pas être des cobayes !!!

 


 

info sur les villages numériques en 4G que veut imposer Orange pour l'internet domestique

 

Villages Numériques : la 4G pour améliorer les débits de l'internet

 

Orange lance une expérimentation pour améliorer les débits de l’internet fixe en zones rurales grâce à la technologie LTE/4G.
Le très haut débit fixe est un enjeu majeur, à la fois facteur d’attractivité et de compétitivité pour le secteur des télécommunications et pour la France. En cohérence avec le plan France Très Haut Débit, Orange a à cœur de réduire les inégalités entre les territoires tout en optimisant ses investissements grâce à la complémentarité des technologies. A cette fin, Orange va lancer une expérimentation innovante dans plusieurs territoires encore mal desservis par l’ADSL, pour leur apporter un meilleur débit internet avec des technologies très haut débit mobile.
Orange testera ainsi la technologie LTE/4G pour proposer un accès à l’internet fixe avec plus de débit aux habitants situés loin des nœuds de raccordements des abonnés au réseau fixe (NRA). Cette expérimentation se déroulera sur trois zones, dont une concernant des communes membres de l’Association Nationale des Elus de la Montagne (ANEM).
Dans ces zones, Orange proposera à ses clients un équipement permettant de connecter leur ordinateur à internet. Cet équipement (boîtier + antenne) sera lui-même relié au réseau mobile 4G d’Orange. L’expérimentation permettra d’évaluer le bénéfice concret apporté au client par cette innovation technologique.
Orange interviendra sur ce sujet dans le cadre d’une table ronde « Très haut débit : quelle optique pour la montagne ? » lors du 29ème Congrès de l’ANEM et présentera les détails de son initiative lors d’une conférence de presse le 25 octobre.
L’expérimentation « Villages Numériques » confirme l’engagement du groupe à gérer de façon responsable les investissements et l’aménagement des territoires en collaboration avec les collectivités locales et l’État. Elle s’inscrit en complément de la montée en débit, du VDSL et du satellite, déjà à disposition.

 

http://www.orange.com/fr/actualites/2013/Collectivites-locales/Octobre/Villages-numeriques

Repost 0
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 09:10

Menace 4G Céret&Reynes

 

 

 
Bonjour à toutes et à tous,
 
On le sait la 4G est encore plus nocive que la 3G et la Ministre propose un marché de dupes : elle propose du haut débit fixe avec des antennes 4G à poser sur les maisons en plus des pylônes. (à terme elle veut éliminer les lignes fixes au profit du tout sans fil)
Céret et Reynès doivent être zones de test et d'expérimentation. Voir l'article de l'Indépendant en PJ.
 
Ne la laissons pas faire, le Vallepsir a de la ressource depuis els Angelets de la Terra. Réunissons nos forces entre Vallespir Terres Vivantes et Robin des Toits pour faire capoter ce projet et exiger du haut débit fixe filaire pour tous.
Cette région est magnifique elle ne mérite pas d'être ainsi polluée avec des puissances colossales pour couvrir en ondes un habitat rural isolé.
 
Nous nous réunirons prochainement pour organiser la sauvegarde du Vallespir et la résistance à ce projet.
 
Le Vallespir est une Terre rebelle je compte sur vous !
A diffuser largement.
 
Anne-Laure Mager
Présidente de Robin des Toits Coordination Antennes Sud
 
Repost 0
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 18:32

 

 

BIBLIOLIB Centre Ressources des alternatives

 

propose

Deux débats avec Michel LEPESANT

SAMEDI 9 NOVEMBRE Salle des Libertés, 3 rue Bartissol, Perpignan

Monnaies Locales et Politiques de transition vers la décroissance

Dans une époque obscure comme la nôtre, il faut sans illusions et sans attendre, trouver de nouveaux leviers pour transformer démocratiquement la société, recommencer à faire de la politique, et remettre l’économie à sa place.

Certes les alternatives concrètes se multiplient partout, proposant d’autres manières de vivre ensemble, mais face à la récession elles ne suffiront pas.

Pour permettre à chacun de se familiariser avec l’une de ces expérimentations concrètes nous vous proposons un débat sur les « monnaies locales complémentaires » en soulignant leur intérêt économique, écologique et démocratique, et en interrogeant leur fonctionnement et leurs rapports avec l’Euro.

Dans le second débat nous aborderons la question de la transition politique vers la décroissance, en questionnant notre niveau de vie, notre empreinte écologique, et le productivisme qui a produit ce monde dans lequel nous vivons.

Michel Lepesant, est décroissant-chercheur, membre du mouvement des objecteurs de croissance (le MOC), d'Attac et d'Utopia, co-fondateur de la Mesure (monnaie locale de Romans). Coordonnateur de "L'Antiproductivisme, un défi pour la gauche?" (Parangon, mai 2013) et auteur de « Politiques de la décroissance » (Utopia, juin 2013)

16h00 : Les monnaies Locales Complémentaires

18h30 : Politiques de transition vers la décroissance

Avec les partenariats d'Attac, du Monde Diplomatique, du MOC, de L'université Populaire

Pour en savoir plus : http://decroissances.blog.lemonde.   

 

 

      http://bibliolab.perpinux.org/?page_id=9



Repost 0
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 10:43

 

 


Udac66 a présenté son Nouveau site Web les 28 et 29/06 lors de la fête du TC.

Conçu pour :
- Échanger
- S’entraider
- Connaitre les ressources locales (par thématiques et localités, pour consommer autrement). 

 


En savoir + :
Internet:  www.udac66.org
Mail: contact@udac66.org
Tel : 04 68 63 90 41 ou 06 81 56 00 12
 

Repost 0
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 12:30
N'empoisonnez pas les fourmis !

3838106050_9fc5cc807c.jpg
... Sans aucun produit chimique, elles quitteront votre maison, votre cuisine, balcon, terrasse, cave...simplement avec un produit naturel, très bon marché : de la craie blanche à tableau noir.
 
Prenez un bout de craie de 3 cm de long et barbouillez votre pas de porte sur une largeur de 6 cm, sur les catelles, sur le fond de votre plan de travail, aux places où elles se tiennent en tenant le morceau horizontalement pour que le trait soit plus large, faites cela quelques jours, elles partiront toutes seules.
 
Après, un petit coup de torchon et on n'y voit plus rien.
Facile et efficace.
 
Repost 0

Bienvenue sur ce blog !!!!

Du haut de ma montagne, au dessus d'Amélie les Bains, je participe, à ma façon, à la création de liens "écolos et solidaires", à travers les articles mis sur ce blog !


Ce blog qui se veut interactif, vivant, joyeux, coloré et riche de toutes les belles initiatives qui naissent dans le Vallespir et bien au delà !

Bientôt 5 ans(anniversaire en février 2014) que je communique avec vous sur Vallespir en réseau et vous êtes de plus en plus nombreux à vous inscrire sur ce blog afin d'être rapidement informé !

IMGP2815.JPG

Qui suis-je ? Maman de 2 fillettes et de 3 grand gaillards ! J'aime vivre proche de la nature et poursuivre avec l'homme de ma vie, cette belle création de lieu convivial, serein, sain et ressourçant que nous gérons depuis 4 ans ...

Je jardine aussi et je  cuisine "bio" pour  nous et  toutes les personnes qui font étape ou souhaitent séjourner chez nous (écogîte de la palette !)

Vous pouvez me joindre par mail : cath-mourier@orange.fr

 

Udac66

Udac66
Conçu pour :
- Échanger
- S’entraider
- Connaitre les ressources locales 

(par thématiques et localités, pour consommer autrement).

Internet:  www.udac66.org
Mail: contact@udac66.org


se déplacer avec le bus à 1€!

 

Privilégiez les déplacements en bus à 1€ mis en place par le conseil général dans tous le département !

http://www.cg66.fr/553-plan-et-horaires.htm

 


Venir à l'écogîte de la Palette

crbst_randonneur.jpg04 68 21 37 24
 http://ecogitedetape66.com
ecogite-3--aout2013.jpg

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un gîte d'étape pour se ressourcer,

  se prélasser et surtout randonner

  toute l'année !!!

chambre-rev-d-oiseaux.jpg 



Table d'hôtes avec repas bio

Etape
et Courts séjours
Aire naturelle de camping

les filles à la rivière à 19h enfin l'été




Rubriques

Liens Locaux Ou/et Amis