Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 20:49

 

Prochaine rando ce dimanche 3 mars !

 

Marche 5h 450m Facile

Balcon de la côte rocheuse de Collioure à Banyuls


Panoramas de Fitou aux Albères.


Par le fort Dugommier et le balcon de la Madeloc.


(Banyuls-Collioure en train à l’aller) .


RV 9h30 gare SNCF Banyuls,

 

le train part à 9h46, donc soyez à l’heure !

 

 

 

A très bientôt, cordialement,
Jacques
06 03 92 03 36

Repost 0
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 18:45

 

monnaie-locale-le-ger.jpg

 

Bonjour à toutes, à tous, L'équipe de Transition en Pays catalan vous propose deux sessions d'informations sur la façon de créer une monnaie locale, à l'issue desquelles nous créerons un groupe de travail pour notre cher pays. Que vous soyez citoyen ou issu du milieu associatif, entrepreneur, représentant d'un collectivité territoriale, vous êtes vivement convié à ces soirées. La transition, c'est l'histoire de tous. En ces temps de crises en tous genres, ces soirées d'informations représentent une opportunité pour comprendre comment fonctionne le système économique et le système monétaire tant au niveau national, européen que mondial.

Nous pourrons nous rendre compte de tout l'intérêt de créer une monnaie locale complémentaire de l'Euro pour : - dynamiser l'économie locale, - maintenir la richesse là où elle a été produite, - créer du lien entre production, transformation, distribution et consommation, - mettre la monnaie et l'économie au service du citoyen et de l'humain, non pas l'inverse. * * *Le jeudi 7 mars*, nous aurons la chance de recevoir *Jean-Paul Pla*, Conseiller municipal délégué à la ville de Toulouse. À l'issue de la *projection du film* *Sol Violette : L'éclosion d'une monnaie*,

il nous expliquera quel a été le processus de création et de fonctionnement de la monnaie locale toulousaine.

Il répondra ensuite à nos questions.

Nous organisons cette soirée avec le soutien du Conseil Général. *Salle Canigou* Conseil Général 30, rue Pierre Bretonneau (Porte d'Espagne) Perpignan *Le mardi 19 mars,* la soirée se déroule dans le cadre de la Semaine de l'Environnement, en partenariat avec l'Association Énergie Citoyenne. Dans un premier temps, nous verrons le film de Philippe Derruder *Du pouvoir d'achat au pouvoir d'être* puis nous aurons l'occasion d'échanger lors d'un débat ouvert en compagnie du collectif citoyen du Narbonnais pour une Monnaie locale et solidaire. *Amphi Y* Université de Perpignan 52 Avenue Paul Alduy Perpignan À très bientôt, L'équipe de Transition en Pays catalan http://www.permaculture.cat http://www.transition.cat



Repost 0
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 21:32

 

Les plantes, notamment par les sécrétions de leurs racines, modifient leur environnement et de ce fait peuvent intervenir dans la croissance des plantes voisines.
Ce phénomène a été observé et utilisé depuis très longtemps par les chinois et les Indiens d'Amérique du Sud.


Organiser son jardin en associant les plantes compagnes sera un facteur supplémentaire de réussite...

 


QUELQUES SUGGESTIONS  d' ASSOCIATION FAVORABLE        


AIL et fraise, pommes de terre

Asperge et concombre, persil, poireau, pois, tomate

Aubergine  et  haricot

Betterave et céleri, chou, laitue, oignon

Carotte et ciboulette, haricot nain, laitue, oignon, panais, poireau, pois, radis, tomate, persil, cerfeuil

Céleri et betterave, chou, cucurbitacées, haricot, poireau, poirée(bette), pois, tomate

Chou (sauf rave) et betterave, céleri, haricot, laitue, mâche, pois, pomme de terre, tomate

Chou-rave et betterave, céleri, laitue, poireau

Concombre et asperge, basilic, céleri, chou, ciboulette, haricot, laitue, maïs, pois

Courgette, courge et basilic, capucine, maïs, pomme de terre

Epinard et chou, fraisier, haricot, navet, radis

Fenouil et céleri, poireau

Fraisier et ail, ciboulette, épinard, haricot, laitue, mâche, navet, oignon, poireau, souci, thym

Haricot et aubergine, carotte, céleri, chou, épinard, fraisier, laitue, maïs, navet, pomme de terre, radis, souci

Laitue et betterave, carotte, cerfeuil, chou, concombre, fève, fraisier, navet, oignon, poireau, pois, radis

Navet et pois, épinard, haricot, laitue

Oignon et betterave, carotte, concombre, fraisier, laitue, panais, persil, poireau, tomate

Poireau et asperge, carotte, céleri, fenouil, fraisier, laitue, oignon, tomate

Pois et asperge, carotte, céleri, chou, concombre, laitue, maïs, navet, pomme de terre et radis

Pomme de terre et ail, capucine, céleri, chou, fève, haricot, pois, tomate, souci

Radis et carotte, cerfeuil, épinard, haricot, laitue, pois, tomate, ail

Tomate et ail, asperge, basilic, capucine, carotte, céleri, chou, maïs, oeillet d'Inde, oignon, panais, persil, poireau, pomme de terre, radis, souci




Eviter de mettre ensemble
le chou avec la chicorée
les courgettes avec le radis
la laitue avec le persil
les radis avec le chou et la courge
les fraises avec le chou


Extrait du livre "le calendrier lunaire 2009" de Michel GROS

Repost 0
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 21:29

Nom de la plante

Ennemis

Maladie

compagnonnage
ou recettes

Achillée millefeuille

 

 

 

Absinthe (artemisia absinthum)

En décoction pour combattre la mouche du chou et le carpocapse des pommes.

Acariens préventif les fourmis, les chenilles, les pucerons, les phytoptes de la ronce et les pucerons.

rouille du groseillier

Recette: Mélanger 10 kg de plantes séchées pour 10 litres d'eau. Faire bouillir pendant 30 minutes et laisser reposer toute la journée. Appliquer tous les 10 à 15 jours soit préventivement soit curative ment contre les pucerons.

décoction pour les acariens, en infusion contre la rouille du groseillier. Faites une décoction d' absinthe fraîche 200g d'absinthe fraîche dans 1 litre d'eau. En purin pour les fourmis, les chenilles et les pucerons

L'ail

tarsonème, les acariens et les pucerons et plusieurs autres

fonte des semis, cloque du pêcher

Recettes: Purin d'ail c'est un insecticide efficace en infusion en hachant 75g. de bulbes dans 10 litres d'eau

L'ail

 

Contre les maladies cryptogamiques

Recette: Hacher 50g d'ail et 650 g d'oignon avec leurs peaux, Verser ce hachis dans 10 litres d'eau bouillante et laisser infuser 12 heures. Pulvériser sans diluer.

Aneth

 

 

 

Armoise

bisannuelle

Pucerons, altise, mouche de la carotte, piéride du chou, limace

Fenouil, sauge, cumin, anis, pomme de terre

 

Arnica

Aleurode

 

 

Aster

Plusieurs genres insectes

 

 

Aurore

Pucerons, piéride du chou, chenilles

 

 

Basilic

Mouches, moustiques, doryphore

Attire les abeilles

 

Belle de jour

 

Attire les syrphes qui se nourrissent de pucerons

 

Bouleau

Prévient la tavelure des arbres fruitiers

 

Le purin de bouleau Recette: Faire macérer 1 Kg de feuilles fraîches dans 10 litres d'eau. Pulvériser par temps humide dilué à 1/5.

Bourrache

sphinx de la tomate Attire les abeilles

 

 

Calendula

Plusieurs genres insectes

 

 

Camomille

Plusieurs genres insectes et elle a un effet bénéfique sur les semis.

 

Recette : En infusion ou décoction: 50 g de fleurs séchées pour un litre d'eau.

Capucine

Aleurodes, doryphores, courge, pucerons lanigères, piéride du chou, mais en contre partie cela attire les pucerons noirs.

 

 

Chrysanthème

Plusieurs genres insectes

 

 

Ciboulette

Pucerons

Gale de la pomme de terre, tavelure de la pomme

 

Chanvre

Piéride du chou

 

 

Chou

 

Favorise la croissance des plantes exigeantes car contient de l'azote et des oligo-éléments.

Purin de feuilles

Consoude

Favorise la croissance et la floraison des plantes.

 

engrais vert des plus utiles et enrichissant dans le potager, il est riche en azote et potasse, on l'utilise pour constituer un purin aussi riche que le nitrate de potasse.

Recette: Il faut environ 1 kg de feuilles que l'on fait macérer une semaine dans 10 litres d'eau. On filtre et on pulvérise le feuillage (dilué à 1/20) ou on arrose le pied des plantes (dilué à 1/4).

Coréopsis

Plusieurs genres insectes

 

 

Coriandre

Plusieurs genres insectes

 

 

 

 

 

 

Fenouil

 

La plupart des cultures

 

La Fougère mâle: (Dryopteris filix-mas)

pucerons lanigères et les cochenilles, Contre les pucerons, les escargots et les limaces.

 

Recettes de purin. 1Kg de feuilles fraîches ou 100 g. de sèches dans 10 litres d'eau. Recette : Faire macérer 850 de feuilles dans 10 litres d'eau de pluie pendant 1 semaine et pulvériser dilué à 10% ou non dilué.

Genet

En prévention, contre la piéride du chou.

 

En purin

Géranium blanc

Plusieurs genres insectes dont coléoptère japonais

 

 

Hysope

Piège de la piéride du chou

Attire les abeilles

x

Compagnonnage: radis

Laiteron des champs

Attire les oiseaux

 

 

Lamier

Plusieurs genres insectes dont le doryphore (améliore la croissance et le goût des pommes de terre)

 

 

Lavande

Pucerons verts, acariens et les fourmis.

Attire les abeilles

 

 

Lin

Doryphores

 

 

Livèche (ache des montagnes)

 

 

Rhubarbe

Marguerite"pyrethrum"

Plusieurs genres insectes

 

 

Marjolaine

Plusieurs genres insectes

Attire les abeilles

 

 

Mélisse officinale

Acariens

Attire les abeilles

 

 

Menthe

Puceron noir , altise, acariens, mouche du chou, piéride du chou, fourmis, moustiques, vertébrés

 

 

Nepeta cataire (herbe aux chats)

Altises

Attire les abeilles

 

 

Purin de feuilles de noyer

Contre les pucerons et chenilles.

 

 

Oeillet d'inde (tagete)

Plusieurs genres insectes plus particulièrement aleurodes et nématodes (mais attire les limaces)

 

 

Oignon

Plusieurs genres insectes, mouches de la carotte.

 

Purin: 500g.de feuilles dans 10 litres d'eau

Origan

Parasite de la vigne, du concombre et du melon

Attire les abeilles

 

 

l'ortie ou Urtica dioica ou Urtica Ortie blanche

Doryphores

mildiou des pommes de terre et des tomates.

Recettes:purin fermenté à raison 1Kg de plante fraîche ou 200g. de sèche entière sans racines dans 10 litres d'eau et dilué 15 fois. Planter sur les plants de tomates des feuilles d'ortie

Le purin de mauvaises herbes (ORTIE)

Il stimule aussi et renforce les plantes (tomates, haricots poireaux, etc...

des acariens, des pucerons

Préventif contre le mildiou, la rouille, l'oïdium.

Recette : faites un purin fermenté Hacher grossièrement 1 kg d'orties pour 10 litres d'eau. Laisser macérer 12 heures à 24 heures (à 18°C) pour obtenir un effet insecticide et fongicide.10-15 jours à 18°C (lorsque le mélange ne produit plus de bulles lorsqu'on le remue) pour servir d'engrais et de stimulateur de croissance

Dilution:1 partie de purin pour 20 litres d'eau. 5 % traitements foliaires
10-20%: arrosage au pied des plantes

Usages:Riche en azote, éléments organiques et minéraux et en oligo-éléments, constitue un engrais efficace

Ortie brûlante

Pucerons, pathogènes

 

 

Pétunia

Ravageurs du haricot, pucerons

 

 

Le purin de pissenlit

Stimule la croissance et améliore la qualité des légumes

 

Recette:Faites macérer 1,5 à 2 Kg de plantes entières avec la racine dans 10 litres d'eau. Arroser le sol au printemps et à l'automne de ce purin dilué à 1/5.

Le prêle est une mauvaise herbe commune au jardin

 

maladies cryptogamiques et plus particulièrement la rouille, la maladie des taches noires sur le rosier, la moniliose, la cloque du pêcher, le botrytis et le mildiou, tavelure et seotorioe de la tomate

Thé de prêle. La plante entière, sauf la racine à préparer en décoction à raison de 1 Kg. de plante fraîche dans 10 litres d'eau. A être dilué 5 fois. 150 g. de plantes séchées font le même effet.

Recette: Faire bouillir 30 minutes 100 gr de tiges de prêle finement coupées dans 5 litres d'eau , ensuite laisser infuser au moins 12 heures. Utiliser en pulvérisation diluée à 20%.

Raifort

Doryphores

fonte des semis

moniliose (monilia)

Faites une infusion de 300 g. de feuilles et de racines dans 10 litres d'eau; on l'emploie non dilué. Un extrait de 100 g. de racine qu'on laisse ramollir durant 24 heures, ensuite pulvérisez la bouillie à 2 ou 3 reprises sur les fleurs de vos arbres fruitiers

Rhubarbe

Ver du poireau et les pucerons noirs

 

Les feuilles de rhubarbe sont toxiques pour les humains, alors elles seront utiles en infusion contre le ver du poireau et le puceron noir de la fève

Plonger 1.5 kg de feuilles de rhubarbe dans 10 litres d'eau bouillante. Porter à ébullition et éteindre le feu. Laisser infuser au moins 24 heures. Pulvériser non dilué

Romarin

Chrysomèle du haricot, mouche du chou, mouche de la carotte, piéride du chou, acarien

 

 

Rue

Mouches, scarabée japonais et autre insectes

Contre les pucerons

 

Recette:Faites macérer 800 à 900g de tiges et feuilles dans 10 l d'eau pendant 10 jours. Pulvériser dilué à 20%.

Le Rumex obtusifolia

 

oïdium du concombre et du pommier. fonte des semis.

Faites macérer 150g. de racine dans 10 litres à et arroser au sol. Pour la fonte des semis 10 gouttes d'extrait par litre d'eau à remuer durant 15 minutes ensuite pulvériser sur les jeunes semis.

Sarriette

Chrysomèle du haricot, altise

Attire les abeilles

 

 

Sarriette d'hiver

Plusieurs genres insectes

 

 

Sassafras

Moustiques

 

 

Sauge

Piéride du chou, mouche de la carotte, acariens

 

 

Souci

nématodes de la pomme de terre, piéride du chou et coléoptère du haricot mexicain

Fortifie les légumes et améliore les sols fatigués

En purin

Sureau

pucerons, piéride du chou, teigne du poireau, altises, thrips et noctuelles et les rongeurs

 

Recette : Faites macérer deux jours minimum 1 kg de feuilles, tiges, fleurs, fruits finement hachés dans 10 litres d'eau de pluie. Pulvériser non dilué.

Tanaisie

Faites des infusions pour les les noctuelles, l pucerons du feuillage et les acariens, acariens du fraisier et ronces, ainsi que les fourmis. pucerons, vers du chou, mouches, punaise de la courge, scarabée japonais, chrysomèle rayée du concombre.

 

Avec feuilles, tiges et fleurs sont utilisées en infusion

Infusion 300g pour 10 litres d'eau

300g. de tanaisie fraîche ou 30g. de sèche dans 10 litres d'eau.

Décoction pour la mouche du chou et le carpocapse

Recette:Faire tremper pendant 24 heures 300 à 400 g de plantes fraîches dans 10 litres d'eau. Faire bouillir pendant 15 minutes.

La tomate

Usages: En préventif, contre les teignes des poireaux, les altises et les piérides du chou. En curatif contre les pucerons.

 

Recettes1. Avec les feuilles de tomates , écrasez quelques feuilles et tiges dans 5 litres d'eau, ensuite laisser reposer 3 heures et arroser

Recette2:Faites macérer 1 kg de feuilles et tiges de tomate hachées dans 10 litres d'eau de pluie de 12 heures à 3 jours. En prévention, pulvériser cette préparation non diluée tous les 4 ou 5 jours.

Thym

Piéride du chou, vers du chou Attire les abeilles

 

 

Valériane

Attire les vers de terre, Tonique pour les végétaux et fait fleurir les plantes à fleurs et rosiers (à éviter sur salade, oignon et carotte)

Préventif et curatif; contre les pucerons et pour renforcer la résistance des plantes.

 

 

 

 

 

 

Insecticides naturels pour se débarrasser des insectes nuisibles

L'huile minérale blanche, diluée à raison d'une cuiller à thé dans un litre d'eau et ensuite vaporisez. Elle obstrue le système respiratoire des insectes.

  • Le pyrèthre, se cultive très facilement dans nos jardin c'est le cousin de la marguerite, elle renferme de la pyréthrine qui paralysent leurs victimes par la désintégration des fibres cervicales, dès qu `il y a contact, et ce très rapidement, d'où la vulnérabilité particulière des larves et insectes à peau molle.

  • La roténone est une substance active tirée de plantes tropicales: Derris, Onchocarpus et Tephrosia. Elle attaque le système nerveux des insectes par contact et par ingestion. La roténone est sensible à la lumière et il vaut mieux faire les traitements le soir. Elle n'est pas dangereuse pour les animaux à sang chaud mais est cependant toxique pour les insectes utiles, les poissons et les animaux à sang froid

  • La chaux et l'eau de chaux, doit être vaporisé au niveau du sol ,jamais sur les feuilles.

  • Vaporiser avec de l'eau savonneuse.

  • Les infusions de plantes (absinthe, romarin, tabac, tanaisie, tomate, thym ) peuvent être aussi utilisées. Mais attention, ne pas en abuser car celles-ci ralentis la croissance des plantes.

  • Les purins d'absinthe, d'ortie et de tanaisie.

  • Vaporiser les plantes d'un mélange fait de 2 cuillerées de liquide vaisselle et d'huile pour un bol d'eau

  • Ajoutez du poivre de Cayenne dilué dans une grande quantité d'eau savonneuse et de l'huile.

  • Comme les asters, basilic, capucine, chanvre, cosmos, chrysanthème, hysope, lamier blanc, lavande, mélisse, menthe, œillet d'inde, romarin, sauge, souci, tanaisie, thym, valériane

  • Planter des plantes qui attirent les insectes nuisibles ex: les (capucines pour les pucerons noirs par exemple), il suffira ensuite des les brûler ou de les arracher.

  • Retourner la terre en hiver ( si cela est possible, pour qu`ils gèlent et pour nourrir les oiseaux.

 

Comment combattre les principaux insectes et autres parasites

 

Description

Plantes affectées

Traitements

Acarien minuscules araignées

Haricots, fraisiers

Traiter au pyrèthre ou à la roténone :Huile minérale blanche,branches de thuya. Arroser les plantes avec un fort jet d'eau

Aleurode Petites mouches blanches qui s envolent lorsqu on s approche, sous les feuilles.

Chou, tomate, melon, concombre et dans la serre

Infusion ou décoction de tanaisie Pièges jaunes enduits de glu Maintenir le sol humide Traiter au pyrèthre ou roténone planter de la capucine et des oeillets d'Inde à proximité

Altise Ces petits coléoptères sauteurs dévorent les feuilles en les criblant de trous. Les larves vivent sur les racines

Chou, navet, raifort, betterave, radis

Pailler et arroser souvent les plantes afin d'éviter feuilles et sols secs (l'altise prolifère en période de sécheresse) Étendre de la cendre de bois tamisé au pied des plantes Protéger les plantes avec un grillage très fin ou voile horticole Planter à proximité, des pieds de tomate, du cresson alénois, sarriette et salades Pulvérisation de roténone Placer des planches engluées de miel Disposer tiges et feuilles de thuya ou de tomates autour des plantes Purin de feuilles et tiges de tomates, et décoction de tanaisie

Araignée rouge de la carotte (voir ACARIEN)

Carotte

Semer des graines de radis en même temps

Chenille

Chou, navet, poireau, pois

Enlever le plus gros à la main Pulvérisations d'infusion d'absinthe à 3% sur les feuilles Décoction de sureau et décoction de tanaisie placer des branches de genêt sur les plantes

Cochenille

Agrumes et dans la serre

Pulvériser avec de la bouillie soufrée Supprimer les cochenilles avec un coton imbibé d'alcool, de vinaigre ou de bière Nettoyer les feuilles à l'eau savonneuse Vaporisation de sulfate de nicotine Huile minérale blanche

Les Courtilières

Racines, bulbes et tubercules

Enterrer des pots ou boites de conserve au ras du sol dans lesquelles on verse un peu de térébenthine (qui les attire). Les courtilières tomberont dans les récipients. Recueillir et éliminer les adultes Le marc de café éloigne les courtilières

Doryphore

Pomme de terre, tomate, aubergine Racines, bulbes et tubercules

Cultiver du lin à proximité en association avec capucine et basilic ou en infusion intercaler les plants d'haricot Les graines de ricin attirent les doryphores et les empoisonnent Purin d'ortie

Fourmis

texte à venir

Décoction de feuilles de noyer citron moisi Menthe, Tanaisie Détruire les pucerons qui sont souvent à proximité Verser de l'eau bouillante sur la fourmilière

Limaces

chou, hosta, salade

Centre de bois Marc de café Infusion d'absinthe ou de valériane Soucoupe de bière mélangée à de l'eau sucrée Sciure de bois terre diatomée asperger les plantes et le sol d'une poudre d'aromatiques: santoline, rue, lavande, romarin, sauge, menthe Éviter le fumier frais qui favorise la venue des limaces Coquilles d'œuf pilées Tracer des cercles de chaux vive autour des plants Les fissures des terres craquelées servent d'abri aux limaces Planter des tagetes à différents endroits du jardin (les tagetes attirent les limaces) . Il suffira de les ramasser. Les pièges avec des planches de bois ou sacs de jute entre les légumes et les retourner régulièrement. Arroser le matin plutôt que le soir pour limiter leur activité nocturne des limaces et escargots

Mouches de la carotte

Carotte, rutabaga, persil

Pratiquer la rotation des cultures (semer après poireau ou oignon) Semer très tôt (mars - avril) ou très tard (juillet) Mettre de la tanaisie, de la fougère, de l'aneth ou de la lavande entre les rangs romarin, la cendre de bois, la sciure fraîche de conifère, l'eau de chaux éloignent l'insecte Saupoudrer les graines de suie de charbon, de poudre de tabac, de sel, de naphtaline, qui ont un effet répulsif. Décoction de tanaisie

Mouches de l'oignon

Oignon, échalote, poireau, ail

Pratiquer la rotation des cultures (semer après poireau ou oignon) ne pas utiliser de purin ou fumier frais semer ou planter tardivement Associer les oignons avec des carottes le romarin, la cendre de bois, le mulch de sciure fraîche de conifère, l'eau de chaux éloignent l'insecte Poudrer les bulbes à planter avec des algues calcaires ou des poudres de roche Décoction de tanaisie Éliminer ou brûler les parties atteintes Ne pas re cultiver oignon et échalote sur les parcelles parasitées pendant 2 ou 3 ans

Nématodes (ou anguillules) Vers minuscules qui pénètrent dans la plante

Pommes de terre, tomate, échalotes, poireaux

Pratiquer la rotation des cultures (semer après poireau ou oignon) Planter des œillets d'Inde, leurs sécrétions radiculaires attirent et détruisent les nématodes Éviter de mouiller de feuillage Soucis

Piéride du chou a venir

chou

Surveiller régulièrement le dessous des feuilles et éliminer les oeufs Cultiver à proximité chanvre, capucine, mélisse, hysope, tomate, menthe, romarin, sauge, tanaisie, absinthe et thym qui repoussent les papillons de la piéride du chou. Pulvériser des préparations à base de tanaisie, de thym ou de sauge au moment des vols des papillons. pyrèthre roténone Les feuilles de fougères étalées sur les choux empêcheront les papillons de la piéride de se poser sur les choux. Purin de feuilles et de tiges de tomates.

Pucerons

attaque une multitude de plantes et légumes

Purin d'ortie Purin de sureau Purin de fougère purin d'angélique Décoction d'absinthe, de tanaisie, de rhubarbe ou de sureau Broyer des feuilles de menthe avec de l'eau, filtrer et vaporiser Pulvériser avec l'eau de cuisson des pommes de terre Cendre de bois Feuilles de tomate Oeillets d'Inde, Soucis, capucine, menthe, ail, mélisse, ortie, ricin et coriandre contre le puceron noir Capucine (contre le puceron lanigère), Ortie contre les pucerons verts Pyrèthre Roténone Talc Planter de la rue ou disposer des tiges de rue dans les cultures

Punaises

Choux (punaise verte), cucurbitacées, framboisier

Nettoyer régulièrement le jardin. Éviter la présence de tas de bois, fagots. Les plants de radis, capucines, œillets d'Inde et absinthe repoussent la punaise de la courge Vaporiser un mélange fait d'une poignée de cendres de bois et de chaux hydratée dans 8 litres d’eau

Les taupins(larve) ou Ver fil de fer a venir

Pomme de terre, salades, carottes, asperges, fraisiers, légumineuses

si il y a infestation, privilégier la culture des tomates ou crucifères Les attirer avec des pommes de terre coupées en 2 puis les détruire

Teigne du poireau ver de poireau C'est un papillon blanc jaunâtre (chenille)qui fait 10 mm et qui se nourrit des feuilles puis du cœur de la plante

Pomme de terre, salades, carottes, asperges, fraisiers, légumineuses

Laisser les plants deux jours sur le sol avant de les avant de repiquer plonger les plants l'eau additionnée d'eau de Javel Purin de feuilles et tiges de tomates infusion de rhubarbe roténone Pyrèthre

Les thrips

Poireau, oignon, pois, tomate et dans la serre Les feuilles attaquées prennent des reflets argentés

Les éloigner par un fort jet d'eau arroser suffisamment les plantes menacées Pyrèthre ou roténone (la sécheresse et les fortes températures favorisent le développement des thrips)

Les tipules ( larves)

Pomme de terre, betterave

Bien travailler la terre pour exposer les larves

Les vers blancs (larve du hanneton)

Salade, poireau, racines des légumes feuilles

Semer des engrais verts de type sarrasin ou colza (les larves n'aiment pas les racines de ces plantes Enfouir des feuilles de chou, de navet ou de moutarde, hachées grossièrement Biner régulièrement

Les vers gris (larve de la noctuelle des moissons)

Salade, chou, fraisier, radis, carotte

Enterrer des feuilles d écorces de chênes Biner régulièrement

Verticilliose

Pomme de terre, aubergines, artichaut, tomate, abricotier, framboisier, chrysanthème, pelargonium, érable, forsythia, lilas, rosier, œillet, aster etc.

 

 

 

 


- Toutes ces recettes sont des notes que j'ai prises au fil des ans , dans des revues, des livres traitant des recettes maison, et aucune n'avaient de copyright.

Je considère que seul les produits, dites chimiques et qui sont commercialisés peuvent prétendre avoir un copyright. signé Brigitte Bompard.

 

 

Dossier de Brigitte sur les traitements et remédes naturels contre les parasites,

insectes ou maladies des plantes du jardin .

Merci pour ce fabuleux travail de compilation et merci de nous le partager.

 


 

 


  Commentaire d'Agnés suite à cet article (- merci Agnés pour ces précisions).


"Attention au pyrèthre et à la roténone, car ils ne sont pas si inoffensifs que çà pour la faune sauvage (notamment les poissons qui vont être empoisonnés par les insectes qu'ils mangent, et les abeilles en ce qui concerne la roténone,il me semble).
bien se souvenir que les produits "naturels" ne sont pas inoffensifs, mais au contraire extrêmement puissants. le thuya, par exemple, est mortel, alors mieux vaut ne pas l'utiliser, ni en planter dans son jardin, surtout s'il y a des enfants !"

Repost 0
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 21:23


Il peut être intéressant de faire ses semences pour diverses raisons : elles sont assez chères dans le commerce et cela représente une économie dans le budget jardinage, il est aussi satisfaisant de « faire soi-même » et rassurant d’être un peu plus indépendant…

Cela nécessite un peu plus de travail et d’attention et quelques habitudes nouvelles, car il faut aussi prévoir pas mal de place en plus puisque certaines plates-bandes ou parties de plates-bandes restent occupées pratiquement toute l’année et même, pour les bisannuelles, une année et demie…

 


Voici quelques règles générales :

Il faut essayer de choisir et laisser pousser des porte-graines vigoureux, veiller à ce que leur santé ou leur croissance ne soit pas trop entravée par d’autres plantes, trop de mauvaises herbes, les travaux de proximité, et cela tout au long de leur croissance jusqu’à leur maturité. Il faudra souvent en tuteurer certains.

Certaines plantes peuvent s’hybrider càd se mélanger (cucurbitacées, crucifères, ombellifères notamment) et si on veut éviter cela il est nécessaire de faire pousser les différentes variétés en des endroits différents, ou à des distances suffisamment espacées, ce qui n’est pas toujours facile si on a un petit jardin. De même les potirons du voisin peuvent influencer vos potimarrons par exemple. Et la carotte peut s’hybrider avec la carotte sauvage… Par contre des hybrides peuvent donner des surprises intéressantes, et sont de toute façon aussi comestibles (sauf éventuellement si vous plantez des coloquintes à côté de vos potirons, mais vous ne risquez quand même pas de vous empoisonner).


Les graines doivent être récoltées à complète maturité, mais avant qu’elles ne tombent d’elles même. On peut aussi échelonner les récoltes et prélever les graines qui mûrissent au fur et à mesure. Quelques variétés, qui tombent très vite et que l’on risque de perdre (mâche par ex., à moins que l’on ne veuille la laisser se ressemer toute seule au même endroit) doivent être surveillées de près pour ne pas louper la récolte et arriver alors que toutes les graines sont déjà tombées…

En principe on utilise pour les semis les graines les plus belles et les plus grosses, mais je ne m’interdis pas d’utiliser du vrac. Cela dépend du degré de sélection que l'on a envie d'opérer.

Pour les sécher, les semences peuvent être étalées à l’ombre dans des clayettes, sur un support comme du papier ou du tissu, on peut aussi pour certaines suspendre les plantes à l’envers après récolte et les faire sécher à la façon des bouquets secs ou des bouquets de plantes à tisanes.

Les graines doivent ensuite être stockées au frais et au sec. Personnellement nous les mettons, une fois qu’elles sont parfaitement sèches, dans des bocaux de verres fermés d’un couvercle étanche. On peut aussi les conserver dans des enveloppes ou sachets papier ou kraft, à condition qu’on soit sûr qu’elles ne peuvent prendre l’humidité ambiante, sinon elles moisissent et ne sont souvent plus bonnes.

Les plantes annuelles sont des plantes qui terminent leur cycle en une seule année. Elles donnent donc des graines dans l’année, en général après l’été. Les plantes bisannuelles donnent en général la production dans l’année, mais ne fleurissent et donnent des semences que l’année suivante (c’est le cas de beaucoup de légumes « racines »). Il faut donc souvent leur faire passer l’hiver en cave – si elles craignent le gel – et les replanter au printemps, uniquement dans le but d’obtenir des graines.

Pour obtenir les graines de ces légumes racines on peut aussi prendre les légumes achetés dans le commerce au printemps, et les planter au jardin : ils monteront à graines au courant de l’année. Mais ça peut ne pas fonctionner si ce sont des hybrides F1, ou encore ça peut donner des variétés autres.

Il est utile de conserver en surplus des graines inutilisées pour la seconde année, et donc d’en produire suffisamment : cela permet d’avoir des réserves et de ressemer en cas d’échec du semis, mais aussi d’avoir des graines en cas d’échec de la production de graines.

Dans le jardin, on peut laisser en place et souvent tuteurer les porte-graines. Mais afin que toutes les plates-bandes ne soient pas occupées, les porte-graines étant éparpillés partout dans le jardin après les récoltes, on peut précautionneusement, avec une grosse motte, déplacer ces porte-graines en un autre endroit du jardin pour les rassembler un peu.

 

 

Aubergines : comme la tomate.

Bette (blette/poirée) : bisannuelle qui monte facilement à graine l’année suivante. A laisser en place – éventuellement protéger un peu du grand froid.

Betterave : au printemps planter une betterave de l’année précédente. Elle va alors monter à graines.

Carotte : conserver quelques belles carottes en cave, durant l’hiver. Replanter en février mars, en espaçant de 60 cm environ. Ne garder que les ombelles les plus belles et couper les autres.
Enlever si possible les carottes sauvages s’il y en a à proximité.

Céleri (rave, branche, à couper) : les raves doivent être conservés en cave en hiver, puis replantés au printemps. Les autres peuvent rester à l’extérieur, mais en les protégeant des grands froids. Ils montent tous à graine l’année suivant leur semis. Ont tendance à revenir parfois spontanément si les semis tombent.

Chicorée frisée et scarole : conserver l’une ou l’autre belle en cave en hiver avec une motte, ou dans un châssis protégé, replanter en pleine terre au printemps. Récolte des graines à la fin de l’été.

Chou pommés : conserver des choux entiers, dont on peut consommer la pomme au courant de l’hiver. En la coupant laisser quelques feuilles sur le trognon. Sur celui-ci, planté au printemps, pousseront des rameaux qui donneront des fleurs puis des graines. Les graines de la base seront les plus grosses et mûriront avant les suivantes situées plus haut sur la tige. Cueillir les cosses à maturité en général juillet (surveiller) juste avant que les graines ne tombent.

Chou de Bruxelles : on peut laisser en place en hiver. Ne pas récolter les pommes, qui donneront fleurs puis graines. Un peu comme le chou précédent.

Chou fleur : difficile à réussir (aléas climatiques), mettre en réserve des graines les années propices… laisser monter à fleur. Pincer l’extrémité des rameaux, les fleurs de la base donneront les semences. Récoltées en août-septembre, un peu avant maturité, puis séchées dans leur cosse.

Concombre : extraire les graines d’un beau fruit bien mûr. Les laver et les sécher.

Courge : comme ci-dessus.

Cresson alénois : monte assez rapidement et facilement à graines.

Epinards : annuelle ou bisannuelle selon la date du semis. Donne de grosses graines faciles à récupérer.

Fève : tuteurer les pieds les plus sains et vigoureux pour récolter les semences à pleine maturité.

Haricot : Les premières gousses mûres fournissent les meilleures semences. Ce sont en fait les haricots que l’on utilise en haricots secs. Choisir les plus gros dans les gousses ayant donné beaucoup de beaux grains.

Laitue, Romaine : pour les laitues de printemps on laisse monter à graines l’une ou l’autre belle (éventuellement tuteurer) Couper à maturité et faire sécher à l’ombre puis battre ou égrener à la main.
Les laitues d’automne et d’hiver doivent être protégées pendant la mauvaise saison à l’aide de paille ou de feuilles. Elles montent à graines l’année suivante.

Mâche : laisser les plus belles en place. Elles montent à graine l’année suivante. Les graines tombent très facilement : arracher avec un peu de terre juste avant pleine maturité pour faire sécher à l’ombre et battre ensuite.
Les graines de mâche âgées de deux ans germent mieux que les semences nouvelles.

Melon : voir concombre.

Navet : planter un navet de l’année précédente, qui va monter à graine. Faciles à récolter mais surveiller car tombent facilement à maturité.

Oignon : récolter de beaux bulbes à maturité. Conserver à l’abri à basse température afin qu’ils ne redémarrent pas trop vite. Planter au printemps. Tuteurer ensuite. On peut récolter en coupant la hampe entière que l’on conserve telle que ; les suspendre en botte s’il y en a plusieurs.

Panais : comme la carotte.

Persil : il monte à graine l’année suivant le semis. Protéger éventuellement un peu la racine par grand froid. Les graines sont bien accrochées et doivent être enlevées manuellement.

Poireau : On peut laisser en place ou mettre en jauge pendant l’hiver pour replanter au printemps. Monte au printemps. Un peu comme l’oignon, les graines mûrissent et tiennent bien sur pied. Eventuellement tuteurer. Attention une fois récolté il n’est plus évident de les distinguer des oignons… Il faut donc bien les marquer, si on conserve les deux simultanément.

Pois : voir haricots.

Pomme de terre : utiliser des pommes de terre de taille moyenne que l’on met de côté dans des clayettes dès leur récolte, dans un local frais (cave). On plante lorsqu’elles germent au printemps. On peut aussi planter tous les restes de pommes de terre qui se mettent à germer au printemps, et l’on peut même couper en deux les grosses qui comportent suffisamment de germes.

Potiron : voir concombre.

Radis : font des graines à la fin de l’été pour les radis semés au printemps. Pour les radis d’hiver on garde en cave et l’on plante le radis au printemps suivant, afin qu’il monte à graine au printemps. Graines en été.

Tomate : prendre les pépins de belles tomates et les extraire, les laver et les sécher.

Topinambour : planter des topinambour, en ayant soin de choisir les biens gros ronds et réguliers. Ils reviennent ensuite tout seuls car il en reste toujours dans le sol. Pour démarrer, on peut acheter des topinambours dans le commerce.



MEDICINALES ET CONDIMENTAIRES :

Gagnent à être multipliées par éclats, marcottage, mais aussi semis. Pour certaines cependant les semences sont extrêmement petites et parfois difficiles à récupérer, mais aussi, pour les méridionales, elles n’arrivent pas à bonne maturité en raison d’une fin de saison précoce (nord de la France).

Aneth : graines en été. Faciles à récupérer

 

Anis : graines fin d’été

 

Basilic : graines en été ou fin d’été (peut ne pas mûrir si froid précoce ou semis tardif) demande de l’attention afin qu’elles ne tombent pas de leurs « cossettes » ou que le tout ne moisisse pas (partie nord de la France)

 

Camomille : se reproduit en principe toute seule. Pour cela laisser se faner les fleurs sur place. On peut transplanter ailleurs les plants qui viennent spontanément au printemps. Attention peut se transformer en « mauvaise herbe ».

Capucine : ramasser les grosses graines après les fleurs fanées, au courant de l’été et surtout en automne, la capucine étant une fleur assez tardive. Peut se ressemer toute seule.

 

Cerfeuil : annuel ou bisannuel selon le moment du semis. On récupère facilement les graines longues et noires en laissant mûrir après la floraison. Parfois tuteurer.

 

Ciboulette : les graines viennent facilement après les fleurs, aussi multiplication par division des touffes.

 

Coriandre : monte facilement à graine dans l’année. S’utilise en vert (c’est le persil arabe) ou en graines. Graines bien fixées doivent être enlevées manuellement : sécher d’abord en bouquets suspendus.

 

Estragon vrai : éclats (ne fait pas de graines)

 

Estragon de Russie : odeur et goût plutôt discrets (par rapport à l’estragon vrai)
Devient deux fois plus grand que le précédent. Fait des fleurs puis des graines. Mais multiplication plus facile par éclats de touffes. Plus prolifique et résistant que le précédent, mais moins prisé : on l’accuse de n’avoir aucun goût.
Fenouil : graines en fin de saison.
Laurier : multiplier par souches boutures.
Marjolaine vraie : graines très petites et pas évidentes à faire mûrir dans la moitié nord de la France. ( ?)
Origan : vivace, on peut facilement diviser les touffes ou replanter des rejets.
Mélisse : division des touffes. Se sème aussi spontanément.
Menthe : racines rampantes, facile à diviser : peut même devenir une « mauvaise herbe ».
Oseille : on peut diviser les touffes ou récolter les semences en été.
Raifort officinal : se ressème facilement de lui même ou récolte des semences en été.
Raifort racine : multiplication facile par éclats de racines.

 

Romarin : pas facile de faire des graines dans la partie nord de la France. Peut se multiplier aussi par éclats de touffes, boutures, marcotte au printemps ou en automne.

 

Sarriette annuelle : se ressème spontanément.
Sarriette vivace : de préférence boutures.
Sauge : graines faciles à récupérer en été. Mais tombent facilement si mûres. Boutures à la fin du printemps.
Thym : se ressème de lui même dans de bonnes conditions (moins facilement dans le nord). Sinon éclats de touffes, boutures.

 

Question :

Concernant le navet, faut-il replanter un sujet récolté précédemment ? Faut-il prendre des précautions afin de le conserver?

Deux méthodes fonctionnent : un navet conservé en cave est replanté au printemps...
et là j'avais une plate-bande où les navets étaient trop serrés et ne sont pas devenus gros : je les ai laissés dehors sans m'en occuper et au printemps ils ont tous monté à graine ; j'ai récupéré les semences il y a trois semaines.

Je n'ai pas encore de longue expérience pour les navets de sorte qu'il faut voir ce que ça donne : peut-il y avoir alors des navets qui p.ex. montent trop vite sans faire de gros navets... je ne sais pas encore et je continue d'essayer.


 

http://www.meilleurduchef.com/cgi/mdc/forum/fr?f=alimention&id=1113129394-24473-203

 

Repost 0
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 20:22

Pour 8 personnes


4 œufs
140 g de sucre blond ou roux
275 g de carottes (poids net)
150 g de poudre d’amande
50 g de poudre de noisette
30 g d’écorces d’orange, de citron et de gingembre confits
80 g de farine de blé T80
2 c. à café de poudre à lever
1 c. à café rase de cannelle en poudre
½ c. à café rase de gingembre en poudre


Séparer les blancs des jaunes d’œuf.

Battre les jaunes avec le sucre jusqu’à ce que le mélange double de volume. Incorporer les poudres, les carottes râpées (crues), les écorces finement hachées, la farine, la poudre à lever et les épices.

Monter les blancs en neige souple et incorporer délicatement au mélange.

 

Verser dans un moule à cake ou à manqué (diamètre : 20 cm).

Cuire à 180 °C pendant 45 à 50 mn.

Laisser refroidir avant de démouler.

 

 

Recettes bio sur Cléa cuisine !

 http://www.cleacuisine.fr/gateaux/le-meilleur-des-carrot-cakes/ 

 

 

Repost 0
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 16:19

 

 


Mona revient courant Avril....
 
Stage
"La Danse de l'Utérus" avec Mona Hébert du 19 au 21 Avril 2013……..
 "... en compagnie de femmes, partager le langage du corps, s’engager dans la voie de l’utérus, apprendre à parler avec le ventre, miroir intime de notre créativité.
Découvrez une suite de Danses dynamiques et en musique, conçue pour restaurer et maintenir la santé génitale féminine.
Conscience et santé gynécologique, régulation du cycle menstruel, fertilité, contraception naturelle, ménopause, libido et problèmes particuliers (fibromes, kystes, endométriose, etc.).
Ponctuée par les échanges du Cercle de Femmes ainsi que les conseils personnalisés de Mona Hébert, « La Danse de l'Utérus » permet à chacune de réveiller son âme de guérisseuse.
Ce stage s’adresse à toutes les femmes quels que soient leur âge et leur condition gynécologique.

 *Atelier « Divine Ménopause, Soin Hammam » le vendredi 19 Avril 
 
Mona Hébert et Sylvie Tostivint de 18h00 à 21h00 environ...suivi du repas partagé en commun.
*Une infusion de sagesse et de conseils pratiques sur l'utilisation des plantes et des remèdes
pour ce cycle initiatique et alchimiquede notre vie de Femme.
Humeur, chaleur, transformation et renaissance.
Tarif 75€ et 15 € la séance Hammam.

 *Stage « La Danse de l'Utérus » avec Mona Hébert
samedi -dimanche 20-21 Avril de  9h30 à 12h30 et 14h à 18h00 ,
tarif 300 €/pers.

Possibilité d'héberger sur place, pension complète, demi-pension ou hébergement seul (voir fiche en annexe)
Les repas seront tirés du sac , partagés ensemble pour une meilleure convivialité et sororité...

*Consultations Rencontres individuelles avec Mona Hébert,le lundi et mardi 22 /23 Avril 
homéopathe uniciste, naturopathe, herboriste 
pour toutes celles qui veulent prendre en main leur pouvoir sur leur santé, leur féminité et leur créativité. 
Durée : 1 heure
Coût : 100 €

Contact: Sylvie 06 13 88 40 91/ silvieflores66@gmail.com
Repost 0
23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 17:25

  VALLESPIR TERRES VIVANTES


ET TRANSITION EN PAYS CATALAN
 

 

Présentent 


    UNE   PROJECTION - DEBAT 

           
        LA FIN DU PETROLE ….ET APRES 


                Comment réussir la transition énergétique

 

                           AVEC  BENOIT . THEVARD 
                                       

 

à Céret
                               MERCREDI 27 FEVRIER 
                    

Au cinéma le cérétan à 20 H 3O 

 

 

 

Repost 0
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 21:05

 

 

Connaissez-vous Sandra Ney ?

Kinésiologue, elle est praticienne agréée NAET

 

 

Naet est une méthode énergétique d'élimination des allergies prenant en compte chaque personne dans sa spécificité et sa globalité !

http://www.naet-europe.com/fr

 

 

Grâce à cette méthode, Sandra, avec douceur et une écoute bienveillante, va pouvoir traîter vos allergies, rhume des foins, intoxications alimentaires, asthme, mais aussi les dépendances au tabac,
les fatigues chroniques, l'hyper activité, les migraines ..etc. 

 

 

Bien que je ne sois pas allergique, j'ai pu "goûter" à une première séance qui rééquilibre le système nerveux !

Je me sens comme "nettoyée" et plus lucide !!!

 

 

Si vous connaissez des personnes dans votre entourage qui sont allergiques, je pense entre autre, à toutes les "nouvelles" allergies au gluten, aux cacahuètes... donnez leur les coordonnées de Sandra, elle a des résultats probants et durables.

 

Pour mieux connaître cette pratique énergétique, allez aussi visiter le site de NAET :
http://www.naet-europe.com/fr

 

 

et Sandra est à Saint Jean Pla de Corts

(entre le Boulou et Céret)

 

04 68 55 31 34

06 20 19 43 03

 



Repost 0
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 20:45

 




Samedi 23 février


Le Festival International du Cirque de Figueres
Et voici la 2ème édition du Festival International du Cirque de Figuères
Du 21 au 25 février


10ème édition du Salon Animaliades
Samedi 23 et dimanche 24 février de 9h30 à 19h00
Au Parc des Expositions, Perpignan


Animations "Mélinda et l'Ogre"
Estagel...

Atelier éducatif de soins corporels et beauté adolescents
Mairie de Maury

Carnavals : St Paul de Fenouillet, Corneilla del Vercol

 

(...)

Dimanche 24 février


Le Festival International du Cirque de Figueres
Et voici la 2ème édition du Festival International du Cirque de Figuères
Du 21 au 25 février

10ème édition du Salon Animaliades
Samedi 23 et dimanche 24 février de 9h30 à 19h00
Au Parc des Expositions, Perpignan

Fête de l'ours
Prats de Mollo


Avant première de "Boule et Bill"
Aux Clap Ciné et au Méga-Castillet

(...)

 

 

Découvrez l'Agenda complet sur le site BibiMob

 

 


Consultez notre Agenda pour découvrir les sorties sur les PO



Repost 0

Bienvenue sur ce blog !!!!

Du haut de ma montagne, au dessus d'Amélie les Bains, je participe, à ma façon, à la création de liens "écolos et solidaires", à travers les articles mis sur ce blog !


Ce blog qui se veut interactif, vivant, joyeux, coloré et riche de toutes les belles initiatives qui naissent dans le Vallespir et bien au delà !

Bientôt 5 ans(anniversaire en février 2014) que je communique avec vous sur Vallespir en réseau et vous êtes de plus en plus nombreux à vous inscrire sur ce blog afin d'être rapidement informé !

IMGP2815.JPG

Qui suis-je ? Maman de 2 fillettes et de 3 grand gaillards ! J'aime vivre proche de la nature et poursuivre avec l'homme de ma vie, cette belle création de lieu convivial, serein, sain et ressourçant que nous gérons depuis 4 ans ...

Je jardine aussi et je  cuisine "bio" pour  nous et  toutes les personnes qui font étape ou souhaitent séjourner chez nous (écogîte de la palette !)

Vous pouvez me joindre par mail : cath-mourier@orange.fr

 

Udac66

Udac66
Conçu pour :
- Échanger
- S’entraider
- Connaitre les ressources locales 

(par thématiques et localités, pour consommer autrement).

Internet:  www.udac66.org
Mail: contact@udac66.org


se déplacer avec le bus à 1€!

 

Privilégiez les déplacements en bus à 1€ mis en place par le conseil général dans tous le département !

http://www.cg66.fr/553-plan-et-horaires.htm

 


Venir à l'écogîte de la Palette

crbst_randonneur.jpg04 68 21 37 24
 http://ecogitedetape66.com
ecogite-3--aout2013.jpg

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un gîte d'étape pour se ressourcer,

  se prélasser et surtout randonner

  toute l'année !!!

chambre-rev-d-oiseaux.jpg 



Table d'hôtes avec repas bio

Etape
et Courts séjours
Aire naturelle de camping

les filles à la rivière à 19h enfin l'été




Rubriques

Liens Locaux Ou/et Amis