Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 17:13

 

 

Une expérience intéressante dans cette maison de retraite spécialisée :

Huiles_

Depuis quatre ans, la maison de retraite Jacques Barat-Dupond à Sommedieue, dans la Meuse, a recours aux huiles essentielles pour apporter bien-être et réconfort aux résidents.
Une démarche innovante aux effets concrets.

Discrets parfums depuis quatre ans

Ici pas d’odeur « médicale » ou d’effluves incommodants. En poussant la porte de la maison de retraite Jacques Barat-Dupond à Sommedieue (55), un discret parfum vient séduire le sens olfactif.
Ce sont les huiles essentielles d’orange, de pin, de camomille
« Nos 89 résidants sont à 70 % atteints d’Alzheimer. Ils sont parfois agités, se sentent abandonnés. Les huiles participent à leur bien-être et évitent le recours systématique aux psychotropes », explique Colette Lacaille, directrice de l’EHPAD qui a introduit l’aromathérapie sur l’établissement voilà quatre ans.
Un projet validé par Bernard Jacquot, le médecin coordinateur.

Une huile, un effet

Des diffuseurs, 130 au total, ont été installés aux quatre coins de la maison de retraite : dans les chambres, le restaurant, les salles de bains.
Les particules en suspension dans l’air induisent une modification des comportements chez les résidants.
L’huile est choisie en fonction des effets désirés. « Par exemple, pendant 20 minutes avant les repas, nous diffusons du citron pour stimuler l’appétit », explique Raphaëlle, responsable animation de l’EHPAD.
« En hiver, nous avons recours au pin et à l’eucalyptus qui dégagent les voies respiratoires».
Certains complexes (associations de plusieurs huiles) ont des vertus spécifiques : ils purifient l’atmosphère, détendent, facilitent l’endormissement.
« Une dame pleurait systématiquement tous les jours en début d’après-midi. Je l’installe désormais en salle de relaxation et lui diffuse de la mandarine associée à du Néroli en salle de relaxation. Cela la calme… », témoigne Raphaëlle.

Bain bulle relaxant

Autre exemple d’utilisation des huiles essentielles : le bain thérapeutique.
Chaque matin, trois résidents profitent à tour de rôle de la baignoire balnéo.
Les huiles essentielles, mélangées à l’eau du bain, pénètrent dans l’épiderme et renforce les bienfaits de la balnéothérapie.
« Les personnes âgées ont souvent des ulcères variqueux, de l’eczéma et transpirent beaucoup, explique Liliane, responsable animation à l’unité Alzheimer. Le bain, à la différence de la simple douche, oxygène leurs plaies et favorise la circulation veineuse. Les jets permettent de décontracter les muscles ».
Le corps est relaxé, naturellement détoxifié par sudation et délesté de ses tensions nerveuses. Les rhumatismes s’estompent, diminuant d’autant la consommation d’antalgiques et d’analgésiques.

Reprendre contact

L’aromathérapie est ainsi associée aux différents gestes de soin. « Dans un établissement comme le nôtre, explique Bernard Jacquot, la communication doit passer par d’autres vecteurs, par exemple le toucher.
A l’heure du massage, les huiles constituent un intermédiaire pour les personnes qui ne supportent plus le contact tactile. »
En unité Alzheimer, les aides-soignantes exécutent chaque après-midi des massages des mains et des pieds d’une dizaine de minutes avec de l’huile essentielle d’abricot.
« La peau est non seulement hydratée, mais les palpations permettent aussi de décrisper les doigts : les résidants sont alors plus autonomes lors des repas ou de la toilette ».
L’action de la médecine traditionnelle est améliorée puisque les corps sont éveillés et réceptifs. Avec des effets visibles : les visages sont sereins et les sourires plus nombreux...

Des huiles dans l'assiette

Côté cuisine, même combat ! Les huiles essentielles, dissoutes dans l’eau ou les jus de fruits grâce à un complexe végétal sans alcool (le solubol), sont utilisées en compléments alimentaires. Une technique qui s’avère plus digeste que les gélules (qui peuvent provoquer renvois, hoquet, aigreur...).
Pour stimuler l’appétit, la saveur des plats est rehaussée par les condiments (clou de girofle, thym, persil) utilisés sous forme d’huiles essentielles.
Enfin, les repas sont adaptés aux résidants : le cuisinier prend en compte les régimes (sans sel, sans sucre, hyper protéine...), les allergies et les goûts de chacun.

Du linge parfumé

La lingerie a été équipée d’un diffuseur qui ventile un complexe assainissant. Les hydrolats (eau qui résulte de la distillation de la matière première aromatique) évitent l’utilisation des parfums synthétiques et désinfectent le linge sans lui donner une odeur persistante et entêtante. Eaux de lavande, de fleur d’oranger, de rose, de romarin ou de camomille sont les plus utilisées.

Carole NIZINCOURT

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

EHPAD 13/05/2016 13:52

Bonjour,

je souhaitais signaler que ce dispositif n'existe plus au sein de l'EHPAD depuis 2012. Trop onéreux et pas d'évaluation qui prouve l'efficacité comme alternative au ttt médicamenteux. Les seules huiles utilisées sont dans le cadre des bains thérapeutiques.

Bienvenue sur ce blog !!!!

Du haut de ma montagne, au dessus d'Amélie les Bains, je participe, à ma façon, à la création de liens "écolos et solidaires", à travers les articles mis sur ce blog !


Ce blog qui se veut interactif, vivant, joyeux, coloré et riche de toutes les belles initiatives qui naissent dans le Vallespir et bien au delà !

Bientôt 5 ans(anniversaire en février 2014) que je communique avec vous sur Vallespir en réseau et vous êtes de plus en plus nombreux à vous inscrire sur ce blog afin d'être rapidement informé !

IMGP2815.JPG

Qui suis-je ? Maman de 2 fillettes et de 3 grand gaillards ! J'aime vivre proche de la nature et poursuivre avec l'homme de ma vie, cette belle création de lieu convivial, serein, sain et ressourçant que nous gérons depuis 4 ans ...

Je jardine aussi et je  cuisine "bio" pour  nous et  toutes les personnes qui font étape ou souhaitent séjourner chez nous (écogîte de la palette !)

Vous pouvez me joindre par mail : cath-mourier@orange.fr

 

Udac66

Udac66
Conçu pour :
- Échanger
- S’entraider
- Connaitre les ressources locales 

(par thématiques et localités, pour consommer autrement).

Internet:  www.udac66.org
Mail: contact@udac66.org


se déplacer avec le bus à 1€!

 

Privilégiez les déplacements en bus à 1€ mis en place par le conseil général dans tous le département !

http://www.cg66.fr/553-plan-et-horaires.htm

 


Venir à l'écogîte de la Palette

crbst_randonneur.jpg04 68 21 37 24
 http://ecogitedetape66.com
ecogite-3--aout2013.jpg

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un gîte d'étape pour se ressourcer,

  se prélasser et surtout randonner

  toute l'année !!!

chambre-rev-d-oiseaux.jpg 



Table d'hôtes avec repas bio

Etape
et Courts séjours
Aire naturelle de camping

les filles à la rivière à 19h enfin l'été




Rubriques

Liens Locaux Ou/et Amis